En ce moment : Madrid City - ANA MENA Ecouter la radio

Une nouvelle étude sur la personnalité du terroriste de l’attentat d’Arras dévoilée

Arras - St Pol. Une nouvelle expertise sur la personnalité de Mohammed Mogouchkov, terroriste de l'attentat d'Arras, a été publiée.

Une nouvelle étude sur la personnalité du terroriste de l’attentat d’Arras dévoilée
Eloïse de Mester

Une « dangerosité criminologique élevée » ! C’est ce que révèle l’étude d’un expert sur la personnalité du terroriste de l’attentat d’Arras. Selon un psychologue dont les conclusions ont été consultées par BFM TV, l’auteur de l’attaque qui a tué le professeur Dominique Bernard devant le lycée Gambetta le 13 octobre dernier, présente des « troubles psychologiques à haut risque mêlant problématiques narcissique et positionnements à tonalité paranoïaque. On note une dangerosité criminologique et psychopathologique élevée. Mohammed M ne faisant preuve d’aucun mouvement de débat interne, d’autocritique ou d’approche de ses défaillances internes », selon une note de l’expert psychologique. 

Environnement familial

L’environnement familial de l’assaillant a été passé au crible par l’expert. Sa note précise que le parcours de Mohammed Mogouchkov est « marqué par un processus migratoire complexe (…) l’histoire familiale est marquée en 2018 par l’expulsion du père de France » qui avait « un positionnement idéologique islamiste radicalisé ». À ce moment-là, Mohammed Mogouchkov était scolarisé au lycée Gambetta-Carnot, qu’il a ciblé plus tard.

Pour le psychologue, d’autres moments l’auraient poussé à passer à l’acte. « En 2020, le groupe familial aurait également été marqué par une demande de divorce de la mère, processus participant de l’exacerbation d’un vécu de trahison généralisé chez ce dernier associé à un délitement identitaire et narcissique » d’après le rapport. Ses « mouvements d’effondrement interne semblent alors avoir été retournés de manière vengeresse, hostile et rétorsive en une volonté d’attaque et de destruction d’un environnement incarné par la démocratie, la République française et la laïcité ».

Une émotion toujours présente à Arras

Plus de 5 mois après les faits, l’émotion reste palpable à Arras, comme ce fut le cas lors de la cérémonie d’hommage aux victimes du terrorisme qui se tenait à la citadelle et non à Paris. En la délocalisant à Arras, Gabriel Attal a voulu rendre hommage à Dominique Bernard.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Une nouvelle étude sur la personnalité du terroriste de l’attentat d’Arras dévoilée