En ce moment : Beau - JOSEPH KAMEL & JULIEN DORE Ecouter la radio

Les contrôles de provenance des denrées renforcés dans les supermarchés

Ça se passe près de chez vous. Après les annonces d'aménagement du Premier Ministre pour les agriculteurs, les préfets départementaux ont été invités à superviser les contrôles des provenances de denrées alimentaires. Une initiative déjà pratiquée par le préfet du Pas-de-Calais où certains magasins présentent des anomalies sanctionnables.

Les contrôles de provenance des denrées renforcés dans les supermarchés
Certains produits sont vendus comme frnçais alors qu'ils viennent d'autres pays. - Adrien Bonnerot

Les répercussions du mouvement des agriculteurs commencent à se faire sentir. Ce mercredi, le Premier Ministre a annoncé plusieurs aménagements après les revendications des producteurs et éleveur. Parmi les différentes demandes, un renforcement des contrôles sur les étiquetages des denrées alimentaires en grandes surfaces certaines affichant « françisant » la provenance de certains produits. Des dizaines de milliers sont menés chaque année et hier le préfet du Pas-de-Calais supervisait l’un d’entre eux dans un hypermarché de l’Arrageois, dans le cadre du renforcement de la loi EGALIM annoncé pour cet été par Gabriel Attal.

Des produits « françisés »

Plusieurs contrôleurs sillonnent les étals afin de réaliser ces vérifications, « on va vérifier l’étiquetage en rayon avec un premier contrôle visuel, pour savoir si l’affichage du magasin est cohérent avec celui du fruit ou du légume. S’il ne l’est pas il y aura un échange avec le responsable du magasin. Après cela on vérifie avec les factures ou encore les bons de commandes, on peut par exemple tomber sur des kiwis vendus comme français alors qu’ils viennent d’Italie », explique Michael Pelhaie, un des contrôleurs de la Direction Départementale de la Protection des Populations.

Du simple avertissement à la prison

Si un écart est présenté plusieurs sanctions sont prévues en fonction de la gravité de la fraude, « En cas d’anomalie on a différentes suites, l’avertissement mais aussi des mesures plus correctives, on va donner un certain temps au magasin pour se mettre en conformité et on revient vérifier quelques temps après. Lorsqu’’il y a une intention délictuelle on rédige un procès-verbal que l’on transmet à la justice pour des sanctions qui vont de l’amende à l’emprisonnement » poursuit-il.

Pour le préfet du Pas-de-Calais, Jacques Billant, il est important de superviser ces contrôles afin de s’assurer que les points de ventes ne mentent pas aux consommateurs, « 10000 contrôles sont réalisés au niveau national chaque année sur 1000 établissements. En 2023, 372 écarts ont été constaté soit 40% par rapport à la réglementation, c’est trop, d’où l’importance de poursuivre ce travail. »

Dans le Pas-de-Calais, 15 contrôles ont été menés depuis le début d’année, 7 d’entre eux ont permis de relever des anomalies menant à des sanctions allant de la régularisation au procès-verbal.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Les contrôles de provenance des denrées renforcés dans les supermarchés