En ce moment : Recommence-moi - SANTA Ecouter la radio

Colère des agriculteurs : A26, Béthune, Lens, Arras… Le point sur les perturbations ce mercredi

Ça se passe près de chez vous. Le mouvement des agriculteurs prend de l’ampleur et s’apprête à prendre un nouveau tournant ce mercredi. Ils réclament une amélioration de leurs conditions de travail et de leurs revenus. Les discussions restent infructueuses avec le gouvernement.

Colère des agriculteurs : A26, Béthune, Lens, Arras… Le point sur les perturbations ce mercredi
Shutterstock

Ce mardi soir encore, une partie des syndicats agricoles étaient reçus à Matignon pour parler de la crise profonde qui touche le secteur. Sans réponses fortes du gouvernement sur la question des taxes et des normes européennes trop lourdes, les actions vont s’amplifier partout en France. Plusieurs mobilisations sont d’ailleurs prévues dans le Nord-Pas-de-Calais ce mercredi.

Des actions jusqu’à la fin de la semaine

La Fédération Régionale des agriculteurs des Hauts-de-France (FRSEA) prévoit des actions ciblées et étalées jusqu’à la fin de la semaine pour se faire entendre. Les axes stratégiques sont visés ce mercredi matin, comme le péage de Setques sur l’A26 avec des actions en direction de Saint-Omer, Béthune et Arras. Des blocages pourraient avoir lieu entre l’A26 et l’A21 au niveau de Lens, ainsi qu’au péage de Fresnes-les-Montauban. Un barrage filtrant pourrait bien être installé vers 9h à Dainville aux abords du rond-point de l’entreprise Laflutte, au croisement de la RN25 et de la D60. Selon nos informations, cela s’annonce aussi compliqué sur l’A25 au niveau de Quaëdypre, mais aussi sur l’A16 à Calais où l’activité de l’Eurotunnel devrait être fortement impactée.



« On attend du concret »

L’objectif des syndicats est clair : le ton va monter crescendo, jusqu’à ce que l’exécutif se montre attentif aux revendications. « On n’a pas le choix. Cela fait trop longtemps qu’on discute et qu’on n’a pas d’avancées », se désole Simon Ammeux, président de la FRSEA des Hauts-de-France au sortir d’une réunion avec Christophe Béchu. Le ministre de la Transition écologique était à Arras ce mardi, initialement pour faire un point sur la gestion de la crise des inondations. Un entretien décevant au cours duquel les réponses n’ont pas été satisfaisantes. « On parle d’une surcharge administrative et normative, notamment au niveau européen. On attend du concret de la part du ministère de l’Agriculture pour tout remettre à plat », déclare le responsable syndicale. Conscient que les négociations avec l’Europe pourrait durer, Simon Ammeux espère des annonces rapides, sinon « on va maintenir la pression », prévient-il, avant de conclure « on espère que cela arrivera avant le Salon de l’Agriculture*… Ou cela risque de mal se passer ».

*Le Salon de l’Agriculture se tient à Paris du 25 février au 5 mars.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Colère des agriculteurs : A26, Béthune, Lens, Arras… Le point sur les perturbations ce mercredi