En ce moment : Everybody Wants To Rule The World - TEARS FOR FEARS Ecouter la radio

Un lycée évacué à Arras après une nouvelle alerte à la bombe

Arras - St Pol. Les élèves et le personnel du lycée professionnel Savary-Ferry ont été évacués de l’établissement en raison d’une nouvelle alerte à la bombe

Un lycée évacué à Arras après une nouvelle alerte à la bombe
Shutterstock

Encore une ! Le personnel du lycée Savary-Ferry a reçu un mail ce mardi matin. Ce dernier annonce la présence d’un « engin explosif » dans les locaux de l’établissement rapporte La Voix du Nord. Vers 8h, l’alerte a été déclenchée. Toutes les personnes présentes dans le lycée ont été regroupées sur le parking situé à l’extérieur de l’établissement.

Les démineurs sont actuellement sur place pour procéder aux vérifications. Les militaires de l’opération Sentinelle, qui patrouillent en ce moment sur Arras, sont également présents. Les cours pourraient reprendre en début d’après-midi si la levée des doutes est confirmée.

Une lassitude

Le 13 novembre dernier, plusieurs établissements scolaires situés à Arras ont été évacués en raison, là encore, d’une alerte à la bombe. Les parents d’élèves, les scolaires et les enseignants en ont assez. « C’est fatiguant à force, malheureusement on s’habitue », nous avait alors confié Tom, un lycéen. La cité scolaire Gambetta a été évacuée le 16 octobre, soit trois jours après l’attentat survenu dans cet établissement. Le 26 octobre, c’était au tour de l’Université d’Artois de connaître le même sort. Rebelote dans cette même faculté le 20 novembre... 

À noter que les personnes à l’origine de ces faux signalements risquent jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaires
Les commentaires sur Horizon Actu
Les commentaires sur Horizon Actu
Marie Paule 05/12/2023 - 23h46
Signaler ce commentaire

Encore on Vie où c'est pas possible là

En direct
Un lycée évacué à Arras après une nouvelle alerte à la bombe