En ce moment : Beau malheur - EMMANUEL MOIRE Ecouter la radio

Béthune, Arras, Bapaume… des « missileurs » se filmaient sur TikTok, un vaste réseau démantelé

Faits divers. Des personnes qui jetaient des colis vers l'intérieur des prisons du Nord, du Pas-de-Calais et de l'Oise ont été interpellées.

Béthune, Arras, Bapaume… des « missileurs » se filmaient sur TikTok, un vaste réseau démantelé
Shutterstock

6 personnes, âgées entre 15 et 27 ans, ont été interpellées ce mercredi pour « détention, transport de produits stupéfiants et remises illicites d’objets à des détenus » dans les Hauts-de-France. L’envoi de colis vers l’intérieur des maisons d’arrêt est un phénomène qui s’est vulgarisé. Pour faire en sorte que cette pratique s’arrête, le procureur de la république, l’administration pénitentiaire et la municipalité de Béthune ont imaginé un plan d’action comme nous vous l’annoncions en septembre 2022.

Des « missileurs » interpellés… à cause de TikTok

Les forces de l’ordre ont mené l’enquête et les agents se sont aperçus que les missileurs se filmaient en direct sur TikTok. Ainsi, les internautes étaient témoins des confections et des jets de colis. La sureté urbaine, la BAC et la brigade cynophile ont interpellé 4 « missileurs » et 2 autres personnes : un couple qui hébergeait les individus. Tous ont reconnu les faits. Les personnes sont majoritairement originaires de Bruay-la-Buissière et Divion.

Des tarifications différentes

La femme du couple transportait les malfrats aux 4 coins des Hauts-de-France. Ces derniers jetaient des missiles à Béthune, Arras, Bapaume, Annoeullin, Valenciennes et à Beauvais. Pour servir de chauffeur, cette femmen, âgée de 22 ans, recevait 20 euros en échange. Les missileurs projetaient des colis au dessus des murs de la prison entre 3 et 4 fois par semaine depuis plus de 2 ans. Ils étaient rémunérés en fonction du contenu de leur colis. « Il y avait même des tarifs spéciaux la nuit », nous glisse une source.

Direction le tribunal

Le créateur du compte TikTok, formellement reconnu par les enquêteurs lors de ces live, sera convoqué devant le juge pour enfants. S’il est aujourd’hui âgé de 18 ans, il était mineur au moment des faits. Il a été déféré au parquet ce jeudi, avec un autre individu âgé de 20 ans, considéré comme un autre maillon fort du trafic. Un adolescent âgé de 15 ans, originaire de Divion, sera convoqué devant le juge pour enfants le 8 août 2023. Un autre « missileur » âgé de 19 ans et la conductrice seront convoqués au tribunal le 27 août 2023.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Béthune, Arras, Bapaume… des « missileurs » se filmaient sur TikTok, un vaste réseau démantelé