En ce moment : Slow It Down - BENSON BOONE Ecouter la radio

Florent Ladeyn : « Béthune est une ville qui bouge »

Béthune - Bruay. Après avoir ouvert un restaurant à Lille le 31 mars et un autre à Bruxelles le 7 avril, Florent Ladeyn s’installe à Béthune, sur la Grand’Place ! Derniers préparatifs, inspection des lieux, ultimes vérifications… le gérant de l'auberge du Vert Mont à Boeschèpe, s’est livré pour HorizonActu une heure avant l’ouverture du Bierbuik Béthunois. Entretien avec un chef Flamand qui ne manque pas d'humour !

Florent Ladeyn : « Béthune est une ville qui bouge »
Florent Ladeyn et son équipe sont presque prêts à quelques minutes de l'ouverture du Bierbuik à Béthune. - ©Géraud Lefebvre

Horizon : Florent Ladeyn, vous avez ouvert deux restaurants récemment : à Lille le 31 mars et à Bruxelles le 7 avril. Le Bierbuik de Béthune va ouvrir ce midi (14 avril). Dans quel état d’esprit êtes-vous ?
Florent Ladeyn : Les semaines sont intenses mais j’aime ça, j’aime quand ça bouge. On n’avait pas prévu d’avoir un an de retard sur les travaux et d’ouvrir autant de restaurants en si peu de temps mais c’est le calendrier qui veut ça. Je suis excité et je n’ai pas l’impression de toucher le sol, je fais des nuits courtes mais je ne ressens pas la fatigue, ça viendra un jour je n’ai plus 20 ans (rires) L’accouchement a été long et difficile, oui j’en parle comme si c’était mes bébés, Mais ce sont les accouchements longs qui font de beaux bébés.

bierbuik
Les travaux avaient retardé l'ouverture du Bierbuik. ©Horizon

Pourquoi avoir fait le choix Béthune ?
Béthune, comme Dunkerque (Florent Ladeyn ouvrira également un restaurant à Dunkerque prochainement, ndlr), ont été des opportunités qu’on nous a présentées. Je n’ai jamais fait d’étude de marché avant de m’installer. Quand j’ai vu cette lumière dans cet établissement, j’ai vu un potentiel et on est en face du beffroi, Béthune ça bouge et c’est canon. J’ai eu un nombre impressionnant de CV à Béthune, on aurait pu ouvrir 5 Bierbuik !

« Frites-maroilles et flamiches au menu ! »

Qu’est-ce qu’on mange au Bierbuik ?
Aujourd’hui, c’est frites-maroilles avec cuisson au feu de bois. C’est du bon et du gras comme il faut car les nuits sont encore fraiches (rires). On ouvre la partie street-food (partie avant de l'établissement et la terrasse) avec des flamiches, qui sont un peu nos pizzas du Nord, avec des falafels et le tout 100% local et 100% maison. On ouvrira ensuite la partie estaminet un peu plus conventionnel avec des formules à 28 euros. On pourra toujours manger avec ses doigts mais il y aura aussi des couverts et une assiette (rires). Sans oublier des consommations de bières locales, à consommer avec modération. 

Savez-vous quand l’estaminet ouvrira ses portes ?
Je n’ose plus trop dire de dates même si les Béthunois n’ont pas l’air rancunier. À chaque fois que j’ai donné des dates, il fallait ajouter un mois ! Normalement l’estaminet va ouvrir la semaine prochaine !

Quelle est la capacité d’accueil de l’établissement ?  
À l’intérieur, il y a 90 places en comptant les deux restaurants et on peut ajouter 80 personnes avec les terrasses (une devant le restaurant et une dans la cour).

 

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Florent Ladeyn : « Béthune est une ville qui bouge »