En ce moment : Celui qui part - JOSEPH KAMEL Ecouter la radio

Réforme des retraites : que retenir des annonces de la Première ministre ?

France - Monde. Elisabeth Borne a présenté ce mardi soir le projet de réforme des retraites.

Réforme des retraites : que retenir des annonces de la Première ministre ?
Shutterstock

Quel visage pour la réforme des retraites ? La Première ministre Elisabeth Borne présente le texte ce mardi soir. « Il y a une réalité que chacun connaît. Le nombre de ceux qui cotisent pour les retraites diminue par rapport au nombre de retraités. C’est un fait », a annoncé la cheffe du gouvernement en introduction.

L'âge légal de départ à la retraite va progressivement passer de 62 à 64 ans. 

Dans le projet présenté, il n’y aura pas d’augmentation du coût du travail et des impôts. « Nous ne sommes pas égaux devant le travail. On ne peut pas demander à chacun de travailler uniformément plus longtemps », précise la Première ministre. L’âge légal de départ est porté à 64 ans en 2030, contre 62 aujourd’hui. Concrètement, l’âge légal de départ à la retraite va progressivement passer de 62 à 64 ans, à raison d'un trimestre supplémentaire par génération. Autrement dit, les personnes nées à partir du 1er septembre 1961 seront les premières concernées par la réforme à compter de 62 ans et trois mois. En 2030, l’âge légal atteindra ainsi 64 ans. 

Qu'en est-il de la durée de cotisation ? 

La durée de cotisation pour bénéficier d'une retraite à taux plein sera progressivement portée à 43 annuités dès 2027 a annoncé le gouvernement. Que faire si les actifs n'ont pas cotisé suffisamment au cours de leur carrière ? Ils pourront toutefois tous partir à la retraite à 67 ans, qui est l'âge de départ à taux plein, quel que soit le nombre de trimestres cotisés. Le gouvernement s'était engagé à ne pas reculer cet âge. « Avec un âge légal de 64 ans en 2030 et 43 années de cotisation, notre système de répartition sera alors à l'équilibre », précise Elisabeth Borne.

Des départs anticipés

Par ailleurs, les miitaires, les pompiers et les policiers pourront continuer à partir plus tôt car leurs métiers sont considérés comme « dangereux ». À noter qu'un départ à 62 ans sera maintenu pour les personnes en invalidité ou inaptitude. « 4 personnes sur 10 pourront bénéficier de départ anticipé et n'auront pas à travailler jusqu'à 64 ans, avec ce que je viens de vous présenter. » Les travailleurs considérés en carrière longue pourront bénéficier d'un départ anticipé entre 58 et 62 ans. « Une personne qui aurait commencé à travailler le jour de ses 16 ans pourra partir à 60 ans », précise Olivier Dussopt, ministre du Travail sur le sujet des carrières longues. À noter que cette réforme devrait acter l'extinction des principes régimes spéciaux. Elisabeth Borne a aussi annoncé l'augmentation de la pension minimale pour tous les retraités, futurs et actuels. La pension minimale va être augmentée à près de 1 200 euros brut. 

Les syndicats opposés au texte

Le gouvernement aura besoin de la droite pour faire passer le texte. Les Républicains se disent prêts à soutenir la réforme, mais à quelques conditions sur les petites pensions et les carrières longues. Le projet est déjà contesté par l’ensemble des syndicats, opposés à un report de l'âge légal de départ. Les huit principales organisations syndicales se sont d'ailleurs donné rendez-vous ce mardi soir pour décider d’une première date de manifestation. Elisabeth Borne sera l’invitée du 20 heures de France 2 pour répondre à des questions d’internautes et de téléspectateurs.

 

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Réforme des retraites : que retenir des annonces de la Première ministre ?