En ce moment : Emmene Moi - CALEMA Ecouter la radio

Législatives : le Rassemblement National s’impose dans 10 circonscriptions sur 12 dans le Pas-de-Calais

Ça se passe près de chez vous. Le parti de Marine Le Pen et Jordan Bardella, arrivé pourtant en tête du premier tour, s'est heurté au "front républicain". En revanche, le Rassemblement National confirme sa percée dans le Pas-de-Calais. On fait le point.

Législatives : le Rassemblement National s’impose dans 10 circonscriptions sur 12 dans le Pas-de-Calais
Marine Le Pen, le 30 juin, à Hénin-Beaumont - Emmanuel Bouin

La France se réveille avec une nouvelle Assemblée Nationale. Un hémicycle éclaté, sans majorité absolue, et des pronostics déjoués. En effet, le Nouveau Front Populaire est arrivé en tête du second tour des élections législatives ce dimanche 7 juillet, alors que les sondages voyaient le Rassemblement National l’emporter. La gauche dispose d’une majorité relative avec 182 députés élus. Le bloc présidentiel, juste derrière, obtient 163 sièges, et le RN et ses alliés 143 élus.

Déçus, Jordan Bardella et Marine Le Pen ont dénoncé hier « une alliance du déshonneur » et des « arrangements électoraux dangereux » pour faire barrage du Rassemblement National.

Carton quasi-plein pour le RN dans le Pas-de-Calais

Ce front républicain a toutefois eu des effets limités dans le Nord-Pas-de-Calais. Le RN a conforté sa forte percée dans la région en remportant 17 sièges de députés sur 33 dans les deux départements, soit 5 de plus qu’en 2022.

Dans le Pas-de-Calais, le Rassemblement National s’est largement imposé. 10 circonscriptions sur 12 ont été conquises par le parti d’extrême droite. 6 circonscriptions étaient déjà acquises au RN dès le premier tour. Le parti fait un quasi sans faute dans l’Artois, sauf dans la 2e circonscription du Pas-de-Calais, à Arras, où la ministre Agnès Pannier-Runacher a recueilli plus de 55% des voix face à Alban Heusèle du RN qui obtient 44%.

Dans ce contexte, le Premier ministre Gabriel Attal va présenter sa démission à Emmanuel Macron ce lundi matin. Il a quand même précisé qu’il exercera cette fonction « aussi longtemps que le devoir l’exigera » avant qu’un nouveau gouvernement soit mis en place, notamment à l’approche des Jeux olympiques.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaires
Les commentaires sur Horizon Actu
Les commentaires sur Horizon Actu
Océane 08/07/2024 - 10h35
Signaler ce commentaire

par contre il devait y avoir d'après "jupiter" des émeutes magistrales !! et non cela n'a pas eu lieu ...conclusion on sait maintenant que les émeutiers font bien partis de ceux qui ont gagné !!! pauvre France.....

En direct
Législatives : le Rassemblement National s’impose dans 10 circonscriptions sur 12 dans le Pas-de-Calais