En ce moment : Chou wasabi - JULIEN DORE Feat MICKY GREEN Ecouter la radio

«L'aventure européenne après autant d'attente aura été belle», les supporters lensois entre amertume et nostalgie

RC Lens. Après l'élimination du RC Lens dès les barrages de la Ligue Europa (3-2), hier soir, les supporters ont eu du mal à mettre des mots sur leurs émotions

«L'aventure européenne après autant d'attente aura été belle», les supporters lensois entre amertume et nostalgie

Eux aussi ils y ont cru. Présents dans le parcage du Stadion Europa Park ou bien resté à Lens pour suivre la rencontre à la maison, les supporters du Racing Club de Lens sont passés par toutes les émotions hier soir. Un premier but de Pereira Da Costa, un second de Wahi avant la pause. Les plus de 2 200 supporters lensois ont exulté devant leurs joueurs venus célébrer ce qui était plus qu'un grand pas vers la qualification.

Mais Fribourg a tout balayé, revenant au score dans les toutes dernières secondes du temps réglementaire. Avant le coup de grâce en prolongations et l'élimination des Lensois (3-2). «Ça faisait très longtemps que je n'étais pas sorti du stade avec un tel sentiment de tristesse, souffle Florent dans le bus du retour pour Lens après la rencontre. La première période était comme dans un rêve. Un parcage énorme, des craquages à gogo, une équipe à la hauteur sur le terrain. Et puis Wahi à nouveau performant en Europe. J'avais le sentiment que rien ne pouvait nous arriver ce soir. Mais le football étant ce qu'il est, le troisième but conditionne souvent la suite sur un tel scénario. Et on est passé du rêve au cauchemar... Je pense qu'on regrettera ces deux trois coups mal joués à 1-2 où on a l'occasion de tuer le match. Après le rapport de force s'est inversé, les entrants n'ont pas été suffisamment tranchants et voilà. L'aventure européenne après autant d'attente aura été belle. Quatre pays différents, des soirées mémorables, mais cette fin est amère.»

Le calme en Artois

De l'autre côté de la frontière, en France, certains supporters ont décidé de suivre la rencontre dans les bars lensois. D'autres sont restés à la maison. Et hier soir, le calme régnait... «Déçu, mais ce n’est pas illogique de voir Fribourg passer sur l’ensemble des deux matches, analyse Quentin. Par contre, se faire égaliser à la 92e alors que tu mènes 2-1, tu ne peux qu’avoir un sentiment de déception. Pour moi les rentrants ont fait baisser l’intensité de l’équipe.» Enzo, lui, reconnaît la supériorité des Fribourgeois dans cette rencontre. «Lens a fait une bonne entame mais on n’a pas su tenir le score après la pause. Les Allemands étaient forts sur l’offensive. Ils ont été bons sur leurs points forts, et sur des matches comme ça, ça se voit.» Pour tous, la nuit a été longue et douloureuse. Les présents au stade sont rentrés au petit matin. L'aventure européenne est terminée, mais dès ce dimanche, les Sang et Or repartent sur une sacrée cadence avec des adversaires de Ligue 1 tous taillés pour l'Europe.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
«L'aventure européenne après autant d'attente aura été belle», les supporters lensois entre amertume et nostalgie