En ce moment : Under The Ice - TOPO AND ROBY Ecouter la radio

"On est lassé, fatigué, les travaux n'avancent pas" se désole une habitante de Bihucourt un an après le passage de la tempête

Arras - St Pol. Il y a un an, le 22 octobre 2022, une tornade traversait le village de Bihucourt. Les trois quart de la commune étaient touchés. Un an après les travaux sont loin d’être finis.

"On est lassé, fatigué, les travaux n'avancent pas" se désole une habitante de Bihucourt un an après le passage de la tempête
Emmanuel Bouin

« Ça fait un an, théoriquement on ne peut plus être relogé à partir du mois prochain, mais on ne peut pas vivre dans une habitation comme ça » Michèle, habitante de Bihucourt, petit village situé près de Bapaume, est fatiguée. Cela fait un an qu’elle se bat avec les assurances et les artisans pour pouvoir revenir dans sa maison. "On est lassé, on est fatigué moralement physiquement parce qu’on se donne à 200 %. On a l’impression d’être un peu oublié, on arrive à nouveau dans l’hiver et puis ça n’avance pas » Certains habitants ne veulent pas parler « Je suis trop dégouté, Monsieur, je préfère ne rien dire », nous confie-t-on. 

Un village encore sous le choc

Le 23 octobre 2022, le village de Bihucourt, près de Bapaume, est traversé par une tornade avec des rafales allant jusqu'à 270 km/h. Dans la commune de 350 habitants, 90 maisons ont été touchées, 38 rendues inhabitables. Plus de la moitié de la commune a dû être relogée. « On n’a pas eu le temps de réagir, c’est allé tellement vite que je n’ai pas eu le temps de fermer les volets. Comme dit ma fille : je suis vivante mais faut le vivre pour comprendre. Une personne âgée m’a dit que c’est pire qu’un bombardement. » Des propos que nous avons déjà entendus au moment des faits. Le souvenir de cette catastrophe reste encore bien présent dans l'esprit des habitants.  

Les relogements ne seront plus couverts par les assurances 

Serge Lefran, le président de l’association des sinistrés est inquiet pour certains habitants de la commune : « au départ, il y a des gens qui ont dû être relogés, et là les assurances ne vont plus couvrir leur relogement ». Il ajoute « le maire est en train de gérer ça avec la préfecture, il y a des choses qui avancent plus ou moins vite. C’est très compliqué. On ne veut pas que des personnes se retrouvent sans solution.» 

Selon le maire Benoît Caille, certaines maisons ont été rasées et d’autres le seront prochainement pour tout reconstruire. L’élu, résigné, avoue que les travaux ont commencé avec beaucoup de retard. Sur les trente-huit foyers relogés, dix-huit ne sont pas encore rentrés chez eux. Six pourraient regagner leur maison début 2024. 

À lire sur le même sujet : Tornade à Bihucourt : un an après, la lente reconstruction du village

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
"On est lassé, fatigué, les travaux n'avancent pas" se désole une habitante de Bihucourt un an après le passage de la tempête