En ce moment : What a Girl Wants - CHRISTINA AGUILERA Ecouter la radio

Attentat à Arras : un mort et trois blessés, la France en alerte « urgence attentat »

Arras - St Pol. Le procureur de la République anti-terroriste s’est exprimé lors d'une conférence de presse où il est notamment revenu sur les faits

Attentat à Arras : un mort et trois blessés, la France en alerte « urgence attentat »
DR

Après l’attentat qui a été perpétré ce matin dans la cité scolaire Carnot-Gambetta à Arras, un homme est mort et deux autres ont été blessés. Le premier était professeur, les deux blessés sont un professeur de sport et un agent du lycée. Ces derniers sont hospitalisés et désormais hors de danger.

Plusieurs personnes interpellées

L’assaillant, un Russe d’origine tchétchène, a été interpellé peu de temps après l’attaque. Il s’agit d’un homme de 20 ans, anciennement scolarisé au lycée Gambetta. Auditionné, il n’a pas précisé les motivations de son acte. Son petit frère a également été arrêté devant le lycée Savary d’Arras. L’ensemble des établissements de la ville ont été confinés pendant plusieurs heures. Tous les élèves ont ensuite pu rejoindre leur proche dans l’après-midi.

Le président de la République, Emmanuel Macron, s’est rendu sur place en début d’après-midi pour venir rencontrer le corps enseignant. Ce soir, à 20h, c’est le procureur antiterroriste, Jean-François Ricard, qui a tenu une conférence de presse au tribunal judiciaire d’Arras pour faire un point sur l’enquête en cours.

« Mes premières pensées vont aux victimes de l’attentat qui a eu lieu ce matin, à Arras. […] Au regard de l’extrême gravité des faits qui ont eu lieu à Arras, j’ai tenu à m’exprimer afin d’assurer la diffusion d’une information la plus objective possible. Je tiens à souligner que des très nombreuses investigations sont en cours et qu’elles doivent se poursuivre afin de déterminer avec précision le déroulement des faits mais aussi comment l’auteur a préparé son crime et de quelle assistance il a pu bénéficier. »

Le déroulé des faits

Il revient ensuite sur le déroulé des faits. « Vers 11h, ce matin, le dénommé Mohammed M.- né en Russie en 2003, s’est présenté devant le lycée Gambetta à Arras où il avait été scolarisé antérieurement. Il a alors frappé un enseignant avec un couteau qui se trouvait devant l’établissement. Un second enseignant est alors venu prêter main forte à son collègue. Il a été frappé à son tour par le même auteur. Mohammed M est ensuite entré dans le lycée où il a entamé un périple le conduisant notamment à se rendre dans la cour située à l’arrière de cet établissement. Il s’est trouvé en présence de plusieurs personnes et notamment d’un agent technique qu’il a blessé de plusieurs coups de couteau, et d’un agent d’entretien qui a aussi été blessé. Nous dénombrons une victime, enseignante dans l’établissement qui est décédée. Et trois autres victimes, enseignant ou personnel de ce lycée qui sont blessées. L’agresseur a ensuite tenté de quitter les lieux et s’est retrouvé dans la cour. Il y a été interpellé par les services de police qui ont dû faire usage à deux reprises d’un taser. Plusieurs témoins disent avoir entendu l’agresseur crier Allah Akbar au cours de ces faits. Il était connu pour sa radicalisation et inscrit au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation terroriste. Un de ses frères, de deux ans son aîné, avait été condamné en avril 2023 pour association de malfaiteurs terroristes criminels et non dénonciation de crime. Ce même frère avait de nouveau été condamné en juin dernier pour apologie du terrorisme par le tribunal d’Arras. Il est à ce jour détenu. C’est au regard du déroulement des faits, de la personnaliste de l’auteur, que le parquet antiterroriste s’est saisi de ces actes sous les qualifications d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et enfin association de malfaiteurs terroristes criminels. […] A l’heure où je vous parle, l’enquête se poursuit très activement. Plusieurs personnes ont été placées en garde à vue. » Le procureur n’en dira pas plus, indiquant ne pas vouloir porter atteinte aux investigations qui se déroulent en ce moment.

Pour rappel, la cité scolaire située en centre-ville d’Arras rouvrira ses portes dès demain matin. Les élèves et membres du personnel de l’établissement pourront s’y rendre s’ils en ressentent le besoin.

Suivez également notre direct sur cette affaire : [Direct] Attentat à Arras :un mort et trois blessés, les dernières informations disponibles

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Attentat à Arras : un mort et trois blessés, la France en alerte « urgence attentat »