En ce moment : Always the sun - THE STRANGLERS Ecouter la radio

Emeutes : ce qu’a retenu Olivier Gacquerre, maire de Béthune, de sa rencontre avec Emmanuel Macron

Béthune - Bruay. Après près de 3h de réunion mardi à l'Elysée, le maire de Béthune se livre sur ses impressions.

Emeutes : ce qu’a retenu Olivier Gacquerre, maire de Béthune, de sa rencontre avec Emmanuel Macron
©Géraud Lefebvre

Les maires des communes concernées par les émeutes ont été reçus à l’Elysée par Emmanuel Macron ce mardi. Alors que le « pic des violences » est passé selon le président de la République, cette rencontre était l’occasion pour le chef de l’Etat d’annoncer une « loi d’urgence » pour accélérer la reconstruction des villes touchées par les émeutes survenues principalement les vendredi 30 juin et le week-end du 1er et 2 juillet, même si les premières émeutes ont démarré le 27 juin, quelques heures après la mort de Nahel, âgé de 17 ans, à Nanterre. Le jeune homme a été tué par un policier lors d’un contrôle routier.  À Mons-en-Baroeul, la mairie a été incendiée et neuf personnes ont été mises en examen. À Lens, l’hôtel de ville a été pris pour cible, provoquant sa fermeture ce lundi. À Béthune, Olivier Gacquerre a instauré un couvre-feu au Mont Liébaut où trois personnes ont été interpellées après des dégradations sur du mobilier urbain et des commerces.

Le compte-rendu de la réunion

Environ 250 maires étaient présents dont les maires de Béthune, Lens, Bruay-la-Buissière, Boulogne-sur-Mer et Longuenesse concernant le Pas-de-Calais. Après une rapide introduction d’Emmanuel Macron, les maires se sont attardés sur leur mésaventure et les difficultés rencontrées. Olivier Gacquerre a eu le sentiment que le chef de l’Etat était isolé. Contacté, il nous explique : « Je n’ai pas eu le sentiment d’un message collectif et rassembleur. Le président n’a pas su gérer le débat, tout le monde prenait la parole à la fin, c’était très long. Il nous a donné rendez-vous en septembre avec une méthode et une réponse. Emmanuel Macron nous a expliqué que la solution n’était pas dans la poche du président. Pourtant, nous avons besoin d’un chef d’orchestre et d’un état régalien fort. J’aurai voulu qu’on parle du rétablissement du service militaire et revoir le format. »

Un recrutement de policiers et de magistrats

Le président de la République a annoncé le recrutement de magistrats et de plusieurs milliers de policiers. Olivier Gacquerre ajoute : « Il y a à peu près 600 000 forces de l’ordre en France dans notre pays pour 68 millions d’habitants. Si le peuple veut prendre le pouvoir, il le prend. On maintient l’ordre, non pas grâce à une police efficace, mais parce que les gens adhèrent à un signe de valeur. Nous devons protéger cela aujourd’hui et je n’ai pas eu l’impression que le Président était à  la manœuvre. Je suis sur ma fin, je n’ai pas senti une capacité à sortir une volonté commune. J’ai vu un Président à l’écoute mais est-ce qu’il se rend compte qu’à chaque jour de son mandat il voit son autorité s’effriter ? Ok, on a dit les choses mais nous sommes partis sans réponse. Si on a besoin de parler, il y a des psychologues pour ça ! »

Le maire de Béthune approuve néanmoins la proposition de réguler les réseaux sociaux, voire de les couper en cas d’émeutes. Cette pratique controversée, réservée aux régimes autoritaires. La liberté d’expression est autorisée dans le droit français et le droit européen. Les blocages temporaires de réseaux sociaux ne sont pas prévus dans le cadre du droit français actuel. 

L'élu local a aussi évoqué la question du maintien des concerts Horizon des 13 et 14 juillet. Retrouvez plus d'infos ici !

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaires
Les commentaires sur Horizon Actu
Les commentaires sur Horizon Actu
Fd 06/07/2023 - 07h39
Signaler ce commentaire

Et oui aucun dialogue
Qui va payer tout ces dégâts
ET OUI NOUS LES CONTRIBUABLES
FAITES PAYER LES PARENTS OU CES SALES GOSSES ONT TOUT SACCAGÉ ILS VERRONT
AH OUI ILS N ONT PAS LES MOYENS!!!!!
PK NONT ILS PAS SACCAGÉ LE BATIMENT DE LA CAF????
BEIN NON SINON ILS NE TOUCHERONT PLUS RIEN
UNE HONTE PUNISSABLES COMME LES PERSONNES MAJEURES
DANS QUEL MONDE VIVONS NOUS

En direct
Emeutes : ce qu’a retenu Olivier Gacquerre, maire de Béthune, de sa rencontre avec Emmanuel Macron