En ce moment : The Sound Of Silence (Cyril Remix) - DISTURBED Ecouter la radio

« Les enfants harcelés ne sont pas seuls », près d'un millier de personnes réunies à la marche pour Lindsay

Lens - Liévin - Hénin. Près de 1 000 personnes, 30 motards, des ballons, des chants... la seconde marche blanche organisée pour Lindsay et contre le harcèlement a mobilisé beaucoup de monde sous la pluie ce dimanche à Vendin-le-Vieil. Une marche qui n'est que le commencement pour la maman de la victime.

« Les enfants harcelés ne sont pas seuls », près d'un millier de personnes réunies à la marche pour Lindsay
Les personnes présentes à la marche blanche ont déambulé de Vendin-le-Vieil à Wingles. - Adrien Bonnerot

L’émotion était palpable à Vendin-le-Vieil ce dimanche, près d’un millier de personnes ont déambulé dans les rues de la commune pour la seconde marche blanche organisée pour Lindsay qui a mis fin à ses jours le 12 mai dernier, suite au harcèlement qu’elle subissait. Elle était âgée de 13 ans.

Parmi les personnes présentes, sa famille. Un mois après la disparition de Lindsay, la tristesse demeure encore, « elle me manque de plus en plus, je n’arrive toujours pas à y croire… c’est un cauchemar », déclare Betty Gervois, sa maman.

Le cortège est parti de l’ancien établissement de Lindsay, le collège Brack-Desrousseaux, un lieu de départ choisi pour montrer l’inaction de l’établissement face au harcèlement.

« Il n’y a pas eu grand-chose de fait. Dans le collège il y a de gens qui s’insultent qui se battent… c’est une atmosphère très négative. Ce n’est que quand il y a un drame qui survient qu’ils réagissent. Pour moi il faudrait commencer par retirer les réseaux sociaux aux harceleurs quand on les identifie », s’insurge Mathieu, élève de troisième à Bracke-Desrousseaux.

Une lutte qui ne fait que commencer

Le suicide de Lindsay a suscité de nombreuses réactions y compris au sein du gouvernement qui a décidé de sensibiliser sur le harcèlement au sein des établissements français. Pour la maman de Lindsay ce n’est pas suffisant, « on veut que justice soit faite, Lindsay était une enfant qui a toujours parlé et dit ce qu’elle ressentait… elle aurait dû être parmi nous aujourd’hui et cette marche blanche n’aurait pas dû avoir lieu », déclare Betty Gervois.

« On se battra jusqu’au bout, énormément d’enfants souffrent du harcèlement et il faut qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls et qu’il y a du monde autour », conclut-elle.

lindsay_-_motards_-_cortège
Les motards ont fait vrombir leur moteur en l'honneur de Lindsay. ©Adrien Bonnerot

Les personnes présentes ont marché jusqu’au lycée Voltaire de Wingles accompagnées d’un cortège d’une trentaine de motards. Des chants ont résonné et un lâché de ballons bleus et blancs, les couleurs favorites de Lindsay, ont conclu cette seconde marche blanche organisée en sa mémoire. D'autres marches blanches devraient être mises en place et des associations seront créées a annoncé la maman de Lindsay.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
« Les enfants harcelés ne sont pas seuls », près d'un millier de personnes réunies à la marche pour Lindsay