En ce moment : Cargo - AXEL BAUER Ecouter la radio

La suppression du ticket de caisse est-elle réellement écologique ?

Environnement. La suppression du ticket de caisse papier au profit d'un reçu envoyé par SMS est-elle une bonne chose ?

La suppression du ticket de caisse est-elle réellement écologique ?
Shutterstock

C’est une mesure qui ne cesse d’être reportée ! La fin du ticket de caisse en papier devrait être mise en place d’ici le 1er août ou encore le 1er septembre. Initialement annoncée pour le début de l’année 2023, la suppression de ce ticket était une mesure écologique prévue pour lutter  contre le gaspillage puisque chaque année, près de 33 milliards de ticket sont imprimés.

Changement d’habitude

Les hôtes et hôtesses de caisse devront au préalable demander aux clients s’ils souhaitent conserver leur ticket ou non. Fini l’impression systématique ! Les consommateurs peuvent donc conserver le format papier ou demander un reçu par mail ou SMS. Il faut dire que les clients sont encore nombreux à conserver leur ticket de caisse pour vérifier leurs achats, surtout dans cette période inflationniste.  

Quel est le plus écologique ?

Un ticket de caisse papier est-il plus écologique que l’envoi d’un reçu par SMS ou par mail ? Ce serait en réalité du pareil au même ! Il est vrai que le ticket de caisse consomme de nombreuses ressources comme du bois et de l’eau. Ces papiers, bien que recyclables, sont en réalité complexes à retraiter.  «Le problème des impressions, ce ne sont pas les émissions de gaz à effet de serre, c’est d’abord une consommation monstrueuse d’eau douce en plus des rejets de ces éléments toxiques dans la nature», appuie Frédéric Bordage, fondateur de GreenIT, une plateforme consacrée à l’informatique durable. Ce dernier s’est exprimé chez nos confrères Vert.  

Et la dématérialisation ?

Dématérialiser des tickets en pièce joint (PDF dans un mail, SMS) ne consisterait qu’à déplacer l’impact environnemental selon les exports. L’association Zéro Déchets à Strasbourg a étudié ce phénomène et a considéré que « la pollution numérique engendrée par le ticket de caisse électronique est  équivalente à la pollution engendrée par le ticket de caisse traditionnel».

En conclusion, le mieux est encore d’éviter l’impression ou l’envoi d’un ticket de caisse. Dans les faits, de nombreux vendeurs posent désormais la question aux clients. « Voulez-vous le ticket de caisse ? ». Ce qui était une obligation commence à devenir un choix.  Un ticket de caisse équivaut à environ 2 grammes de C02 équivalent. À raison de trois achats par jour avec ticket, une personne pourra donc éviter au plus 2 190 grammes de C02 par an.

 

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
La suppression du ticket de caisse est-elle réellement écologique ?