En ce moment : 1+1 - SIA feat AMIR Ecouter la radio

Attentat à Arras : Gérald Darmanin confirme « un lien probable entre ce qu'il s'est passé dans le Proche-Orient et le passage à l'acte »

Arras - St Pol. Le ministre de l'Intérieur est notamment revenu sur le profil du jeune homme responsable de la mort d'un professeur ce vendredi matin dans un lycée d'Arras. Ce dernier faisait l'objet d'une Fiche S pour radicalisation et était placé sous écoute téléphonique.

Attentat à Arras : Gérald Darmanin confirme « un lien probable entre ce qu'il s'est passé dans le Proche-Orient et le passage à l'acte »
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur - Shutterstock

Comme annoncé, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin a pris la parole ce vendredi à 20h au JT de TF1. Il était présent aux côtés du président de la République Emmanuel Macron cet après-midi à Arras. En fin de matinée, une attaque mortelle au couteau s’est produite au lycée Gambetta.

Un mort est à déplorer, il s’agit d’un professeur de français : Dominique Bernard. Deux autres personnes ont également tenté de s’interposer face à l’assaillant et ont été blessées. Un professeur et un agent du lycée, leurs jours ne sont plus en danger. Le professeur a été transféré au service réanimation de l’hôpital.

Emmanuel Macron a présidé ce vendredi soir une réunion de sécurité à l’Elysée. Plusieurs ministres tels qu’ Eric Dupond-Moretti (justice), Gabriel Attal (éducation nationale) ou encore Gérald Darmanin (Intérieur) y ont participé. 

Profil du suspect, fermeté et alerte attentat

Interrogé par Anne-Claire Coudray, le ministre de l’Intérieur a tout d’abord salué la rapidité d’intervention de la police sur place. « Seulement 4 minutes après l’alerte ». Il est ensuite revenu sur les faits et le profil du suspect, un jeune ressortissant tchétchène de 20 ans radicalisé et fiché S. Gérald Darmanin a confirmé qu’il s’agissait d’un ancien élève du lycée Gambetta. Ce dernier était surveillé et sous écoute téléphonique "mais les conversations qu'il a eues ne prévoyait aucun attentat". L’ensemble de la famille était également surveillée pour radicalisation. Selon le ministre, la DGSI a fait "son travail extrêmement sérieusement". Au total, lui et huit autres de ses proches sont placés en garde à vue ce vendredi soir.

Le ministre a annoncé vouloir « plus de fermeté contre les étrangers délinquants », tout en indiquant l’assaillant ne pouvait pas être expulsé car arrivé en France avant l’âge de 13 ans.

Gérald Darmanin a ensuite déclaré qu’il existe « un lien entre ce qu'il s'est passé dans le Proche-Orient et le passage à l'acte », en écho aux récents évènements tragiques en Israël perpétrées par le Hamas.

Alors que le gouvernement vient de déclencher le niveau "urgence attentat" du plan Vigipirate, Gérald Darmanin a aussi expliqué qu'il n'y a "pas de menace caractérisée" d'attentat, mais justifie ce passage par l'existence d'une "atmosphère extrêmement négative du fait notamment d'appels au passage à l'acte".

Suivez également notre direct[Direct] Attentat à Arras :un mort et trois blessés, les dernières informations disponibles

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaires
Les commentaires sur Horizon Actu
Les commentaires sur Horizon Actu
Marie Paule 15/10/2023 - 21h44
Signaler ce commentaire

Ils faut mettre du renfort de toute la France

En direct
Attentat à Arras : Gérald Darmanin confirme « un lien probable entre ce qu'il s'est passé dans le Proche-Orient et le passage à l'acte »