En ce moment : When the going gets tough, the tough gets going - BILLY OCEAN Ecouter la radio

Une amende pour les chasseurs en état d’ivresse manifeste

France - Monde. Un décret publié au Journal officiel indique la création d’une amende pour les chasseurs en état d’ivresse manifeste

Une amende pour les chasseurs en état d’ivresse manifeste
Shutterstock

Que risque un chasseur en état d’ivresse manifeste ? Selon le décret publié ce samedi au Journal officiel, un chasseur ivre qui a un fusil à la main s’expose à une amende de 1 500 euros. Les récidivistes, eux, risquent une amende de 3 000 euros. Ce décret a donc été dévoilé le jour de l’ouverture de la chasse. Le gouvernement avait déjà annoncé une réforme de cette pratique pour tendre vers le « zéro accident ». L’Office Français de la Biodiversité (OFB) a recensé 78 accidents pendant la saison 2022-2023 dont 6 mortels. Tous étaient des chasseurs. L’un d’entre eux a perdu la vie des suites d’une blessure par balle le 19 février 2023 à Licques entre Saint-Omer et Boulogne-sur-Mer.

6 morts pendant la saison de la chasse : un chiffre historiquement bas

Selon l’Office Français de la Biodiversité, le nombre de morts pendant la saison de la chasse n’a jamais été aussi bas. On dénombre également 78 accidents contre 90 l’année précédente. Les incidents sont aussi en baisse. L’OFB en a compté 84 pendant la saison 2022-2023, contre 104 la saison précédente. « Les incidents les plus fréquemment relevés concernent les tirs en direction d’habitations, de véhicules ou d’animaux domestiques. Ils révèlent quasi systématiquement un manquement aux règles essentielles de sécurité à la chasse », souligne l’office.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Une amende pour les chasseurs en état d’ivresse manifeste