En ce moment : You're The First, The Last, My Everything - BARRY WHITE Ecouter la radio

Restos du Cœur : « on va devoir refuser des bénéficiaires dans l’Artois »

Arras - St Pol. Le président de l’antenne locale des Restos du Cœur dans l’Artois et le Ternois se dit inquiet face aux difficultés financières de l’association.

Restos du Cœur : « on va devoir refuser des bénéficiaires dans l’Artois »
Julie Desbois / Horizon Actu

« Les Restos du Cœur pourraient mettre la clé sous la porte d’ici trois ans ». Patrice Douret, président de l’association a alerté sur la grande fragilité de la structure ce dimanche sur TF1. Face à d’importantes difficultés financières, les Restos du Cœur ne pourront plus aider autant de bénéficiaires cet hiver. Le montant de ressources pour être admissible va être revu à la baisse et pourrait éconduire 150.000 personnes. Pourtant, le nombre de demandeurs n’a jamais été aussi élevé. Selon Jean-Marc Hubner responsable de l’antenne dans l’Artois et le Ternois, les Restos du Cœur ont accueilli 28% de bénéficiaires supplémentaires cet été. De quoi susciter l’inquiétude. « Nos bénévoles vont devoir dire non plus souvent aux gens qui sont dans le besoin. Ça va être une année très difficile », explique-t-il.

« Ce n’est pas le moment de ralentir la cadence »

Les Restos du Cœur subissent comme tout le monde les effets de l’inflation. Plus les demandes sont importantes, plus les volumes à transporter sont conséquents, avec les dépenses d’énergie qui vont avec. Les coûts s’envolent, et les antennes locales sont directement impactées alors que les bénéficiaires sont de plus en plus nombreux dans le Pas-de-Calais, comme les étudiants ou encore les familles nombreuses. « On voit que les gens ont besoin de nous et on va couper les aides alimentaires. Notre but est de sortir les gens de la précarité. Ce n’est pas le moment de ralentir la cadence. On a l’impression qu’on va manquer à notre devoir si on n’arrive pas à sortir de cette situation », déplore Jean-Marc Hubner.

Gouvernement, grandes enseignes et famille Arnault promettent des aides

Face à cette situation d’urgence extrême, le gouvernement a promis ce dimanche une aide de 15 millions d’euros via la voix d’Aurore Berger, ministre des Solidarités. Une aide jugée encore insuffisante par le président des Restos du Cœur, Patrice Douret. L’association est, en effet, en quête de 35 millions d’euros pour répondre aux besoins alimentaires. Les principales enseignes de grande distribution ont aussi promis de se mobiliser. Enfin, la famille de Bernard Arnault, propriétaire du numéro un mondial du luxe LVMH, promet ce lundi une aide de 10 millions d’euros.

Les Restos du Cœur, qui assurent 35% de l'aide alimentaire en France, disposent d'un budget de fonctionnement d'environ 200 millions d'euros par an. 

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Restos du Cœur : « on va devoir refuser des bénéficiaires dans l’Artois »