En ce moment : Here comes the hot stepper - INI KAMOZE Ecouter la radio

RC Lens-Dunkerque (4-4) : Un festival offensif et quelques signaux positifs

RC Lens.

Le RC Lens jouait ce samedi à 11 h son premier match de préparation face à Dunkerque, au stade François-Blin du CS Avion. Une première sortie qui a déjà donné lieu à quelques phases de jeu intéressantes et terminée sur un mouvementé nul 4-4 face à un adversaire promu en Ligue 2. Si on n’a […]

RC Lens-Dunkerque (4-4) : Un festival offensif et quelques signaux positifs

Le RC Lens jouait ce samedi à 11 h son premier match de préparation face à Dunkerque, au stade François-Blin du CS Avion. Une première sortie qui a déjà donné lieu à quelques phases de jeu intéressantes et terminée sur un mouvementé nul 4-4 face à un adversaire promu en Ligue 2.

Si on n’a pas échappé à de traditionnels petits errements de reprise en terme de déchet technique, la première mi-temps, démarrée avec une défense à 4, s’est avérée plaisante pour un match de reprise. Si les Dunkerquois sont les mieux entrés dans la partie, les Sang et Or sont montés en puissance pour ouvrir le score, Florian Sotoca reprenant parfaitement du plat du pied un centre de Wesley Saïd qui avait profité d’une très belle ouverture de Stijn Spierings, l’une des 2 recrues alignées d’entrée avec Andy Diouf. On a bien sûr guetté les deux nouveaux de près. S’il faudra naturellement monter en puissance et peaufiner l’intégration au collectif, on a déjà pu pressentir la maturité du Néerlandais dans l’entrejeu, se signalant par son implication sur l’ouverture du score. Quant à Andy Diouf, après des premiers pas balbutiants, on a pu deviner son impact lorsqu’il est monté en régime, notamment sur des remontées de balle incisives et plusieurs frappes. L’ouverture du score a été très vite suivie d’une égalisation dunkerquoise par Ghrieb (10′), qui a su profiter d’une passe mal ajustée de Le Cardinal pour égaliser. Malgré cet accroc, le RC Lens est petit à petit monté en puissance pour obtenir plusieurs occasions, sans pouvoir concrétiser, à l’image de ce tir trop croisé de Saïd sur une belle combinaison avec Thomasson (19′), de cette double occasion avec deux frappes contrées du duo Sotoca-Saïd mais surtout cette triple occasion qui a vu Le Cardinal échouer sur Balijon avant une frappe repoussée sur la ligne de Thomasson et un tir à côté de Fulgini (38′).

La belle reprise de Le Cardinal, repoussée par Balijon.

Penaltys en folie en seconde période, Sishuba déterminant

Pour la seconde période, Franck Haise a considérablement rajeuni son équipe, faisant appel à de nombreux joueurs de la réserve ainsi qu’à Neil El Aynaoui, 3e recrue aligné dans cette rencontre, alors qu’Adrien Thomasson restait sur le terrain. On retrouvait également Ibrahima Baldé, de retour d’un prêt à Annecy. Ce dernier a été malheureux en frappant d’entrée au-dessus sur un penalty obtenu par l’incisif Ayanda Sishuba. Ce n’est que partie remise pour les jeunes lensois, Sean Tormin ouvrant le score avec beaucoup d’adresse dans un angle difficile après un service de Nolan Bonte (53′ 2-1). L’attaquant a même une occasion de 2e but mais il est stoppé par le gardien dans la surface. Régulièrement ? Pas sûr. Les jeunes lensois se sont en tout cas montrés tranchants pour cette entame de seconde période. Le gardien Roman Karolewicz a l’occasion de briller à son tour sur une première frappe vraiment dangereuse de l’USLD, autour de la 60′. Le moment choisi par Franck Haise pour faire sortir Adrien Thomasson, le seul rescapé de la première période, pour un retour sur le terrain d’Andy Diouf. Ce dernier est d’ailleurs à la passe pour Baldé qui voit son centre repoussé sur le poteau par un défenseur (65′). Pourtant Dunkerque, après plusieurs changements, parvient à égaliser sur une reprise puissante de Kondo sur corner (2-2, 68′). Le match devient de plus en plus dur pour les Sang et Or. L’USLD prend pour la première fois le dessus grâce à un penalty d’Etonde obtenu après une faute de Tom Pouilly (71′). Les jeunes lensois commettent trop d’erreurs et un nouveau penalty permet à Mbemba de marquer un 4e but (2-4, 75′). Ce match devient une affaire de penaltys puisqu’Ayanda Sishuba en obtient un 2e. Cette fois il se fait justice lui-même pour réduire le score à 3-4 (81′). On sent les jeunes artésiens volontaires pour au moins sauver le nul, ce qu’ils finiront par faire grâce à la recrue El Aynaoui de la tête sur un corner de Sishuba, décidemment influent dans cette rencontre (90′). Pour un nul plus logique au regard de l’ensemble de la partie. De cette première sortie disputée sans les internationaux, il faudra tout de même retenir l’allant de la première période et la bonne entame des jeunes, bien plus que le nul.

Les compositions officielles :
Première période : Leca – Le Cardinal, Gradit, Herbin, Sylla – Diouf, Spierings, Thomasson – Sotoca (cap.), Saïd, Fulgini.
Seconde période : Karolewicz (Boukemouche, 68′) – Benabdelouahed, Apperry, Ganiou, Pouilly – Thomasson (cap.) (Diouf, 61′) (Sylla, 78′), El Aynaoui, Bonte, Sishuba, Baldé – Tormin.
Entraîneur : F. Haise.

Buts : Sotoca (9′), Tormin (53′), Sishuba (81′ sp), El Aynaoui (90′) pour Lens : Ghrieb (10′), Kondo (67′), Etonde (71′ sp), Mbemba (76′ sp) pour Dunkerque.

Retrouvez toute l'actualité du RC Lens sur lensois.com

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
RC Lens-Dunkerque (4-4) : Un festival offensif et quelques signaux positifs