En ce moment : Training season - DUA LIPA Ecouter la radio

Le secteur de l’événementiel fortement impacté par les mesures de restriction liées au coronavirus

News. Les rassemblements supérieurs à 1 000 personnes sont désormais interdits au plan national jusqu’au 15 avril, ce qui impacte certaines sociétés et entreprises

Le secteur de l’événementiel fortement impacté par les mesures de restriction liées au coronavirus
© Shutterstock.

L’épidémie de Coronavirus entraîne des mesures de restriction qui vont perturber 450 manifestations sportives au total en France jusqu'au 15 avril selon la ministre Roxanna Maracinéanou. Plus de 2 millions de spectateurs seront concernés par ces annulations, reports ou huis clos. Les prochains matchs du RC Lens, à domicile ou à l’extérieur, se joueront à huis clos. Les 34èmes Rencontres Internationales de Cerfs-Volants de Berck-sur-Mer, qui devaient se tenir du 11 au 19 avril prochains, sont annulées. L’événement rassemblait en moyenne 500 000 visiteurs chaque année. Au Zénith de Lille, tous les concerts du mois de mars sont annulés ou reportés.

Entretien avec le directeur d'un prestataire événementiel, qui souffre des mesures de restriction liées au coronavirus

Dans les Hauts-de-France, c’est le même constat pour Christophe Hautecoeur, directeur de Prodjekt, prestataire événementiel, basée à Fresnes-les-Montauban, entre Arras et Douai. « On a eu un chiffre d’affaire annulé de 300 000 euros pour l’instant et ce n’est pas fini car on reçoit un mail d’annulation chaque jour. Il y a plusieurs personnes qui s’interrogent. Oui, on planifie des événements mais est-ce que ça sera maintenu ? Les spectateurs vont-ils venir ? Il y a plus d’annulation que de report. Car qui dit report, dit trouver un lieu et une date et certains événements ne sont pas reportables, ils sont donc annulés. En plus, nos clients n’ont aucun recours, ils n’ont pas d’assurances qui couvrent ce genre de contraintes dus à un virus. Nous existons depuis 25 ans et je n’ai encore jamais vu cela ! On a souffert de la crise économique en 2008, de la vague d’attentats en 2015 et aujourd’hui ce nouveau phénomène tombe mal car c’est généralement au printemps que l’on réalise notre meilleur chiffre d’affaire. »

Le gouvernement a annoncé aux sociétés que les effectifs concernés pourraient être mis en chômage partiel. Des précisions sur ce sujet seront prochainement détaillées. « Cela ne résout pas tous les problèmes puisque nous devons rembourser des crédits, des loyers… nous n’avons pas de visibilité sur l’avenir dans cette période difficile », réagit Christophe Hautecoeur. 

 

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Le secteur de l’événementiel fortement impacté par les mesures de restriction liées au coronavirus