En ce moment : Les Etoiles - LOUANE Ecouter la radio

Deux agents tués dans l'attaque d'un fourgon pénitentiaire dans l'Eure, un détenu en fuite

Actus. Un fourgon pénitentiaire a été attaqué ce mardi matin dans l'Eure. Deux agents pénitentiaires ont été abattus et trois autres sont blessés. Un détenu a pris la fuite avec les assaillants.

Deux agents tués dans l'attaque d'un fourgon pénitentiaire dans l'Eure, un détenu en fuite
DR

Une attaque d’une rare violence s’est déroulée ce mardi 14 mai en fin de matinée au péage d'Incarville dans l'Eure. Un fourgon pénitentiaire, qui s'occupait du transfert d'un détenu a été attaqué par des hommes armés. Deux agents pénitentiaires ont été tués.

Un détenu en fuite

Le prisonnier escorté serait Mohamed Amra. L’homme, en fuite, est connu pour des faits de grand banditisme, il a été condamné à de nombreuses reprises.

Il était 11 heures ce mardi lorsque des hommes cagoulés ont attaqué un fourgon pénitentiaire après l’avoir bloqué au niveau d’un péage à l’aide d’une voiture-bélier. Des coups de feu ont été tirés, deux agents ont été abattus, trois autres ont été blessés. Pour deux d’entre eux, le pronostic vital est engagé. Le détenu, qui était extrait de la maison d’arrêt d’Evreux pour être présenté au tribunal de Rouen, est en fuite.

200 gendarmes mobilisés

Le prisonnier serait Mohamed Amra. Il est âgé de 30 ans et est très défavorablement connu de la justice pour des faits de grand banditisme. Plusieurs sources évoquent une implication dans des affaires de drogues, d'enlèvement, de séquestration et de tentative d'homicide.

Dans la foulée, le plan épervier a été déclenché par les autorités. 200 gendarmes sont appelés en renfort pour tenter de retrouver le commando. Le GIGN et un hélicoptère sont aussi mobilisés.

«Ils seront châtiés à la hauteur du crime qu'ils ont commis»

«Deux hommes sont morts, l'un d'entre eux laisse une femme et deux enfants qui devaient fêter leur 21e anniversaire dans deux jours, rapporte le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti. L'autre laisse une femme enceinte de cinq mois, des parents et bien sûr des amis. J'ai d'abord une pensée émue pour eux. Tout, je dis bien tout, sera mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de ce crime ignoble. Ce sont des gens pour qui la vie ne pèse rien. Ils seront interpellés, ils seront jugés, et ils seront châtiés à la hauteur du crime qu'ils ont commis.»

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Deux agents tués dans l'attaque d'un fourgon pénitentiaire dans l'Eure, un détenu en fuite