En ce moment : Texas Hold'Em - BEYONCE Ecouter la radio

Face à Agnès Pannier-Runacher, en visite dans le Béthunois, les agriculteurs réclament des réhomologations de produits phytosanitaires

Béthune - Bruay. La ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire Agnès Pannier-Runacher était en visite ce vendredi 5 avril dans le Béthunois.

Face à Agnès Pannier-Runacher, en visite dans le Béthunois, les agriculteurs réclament des réhomologations de produits phytosanitaires
Agnès Pannier-Runacher a visité le Pôle Légumes Région Nord de Lorgies qui étudie les solutions alternatives aux phytosanitaires

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, était en visite ce vendredi 5 avril dans le Béthunois. Elle a notamment rencontré les acteurs du monde agricole lors d’une visite au Pôle Légumes Région Nord à Lorgies pour évoquer le sujet du remplacement des produits phytosanitaires. « On est aujourd’hui engagé dans une course contre la montre pour que les agriculteurs aient des solutions pour continuer à cultiver leurs champs », affirme Agnès Pannier-Runacher, ajoutant avoir l’ambition de « ne plus laisser les agriculteurs sans alternatives ».

Le Pôle Légumes Région Nord expérimente justement des solutions de remplacement aux produits phytosanitaires. Mais ce travail se fait sur du temps long, et les agriculteurs expriment d’ores et déjà leur besoin de solutions immédiates en attendant ces alternatives. « Sans ces produits nous n’avons pas d’alternatives pour faire face notamment à des insectes qui abiment nos productions », explique Lucie Delbarre, présidente de la FDSEA 62.

Le besoin de produits phytosanitaires

Dans le Pas-de-Calais, de nombreuses cultures sont mises à mal : l’endive, la chicoré, la pomme de terre... Les agriculteurs réclament la réhomologation de certains produits phytosanitaires, comme cela se produit dans différents pays européens. Provoquant de ce fait un problème concurrentiel, notamment avec la Belgique sur certains produits.

Agnès Pannier-Runacher, a justement annoncé ce vendredi une dérogation accordée aux betteraviers pour utiliser un insecticide contre les pucerons. Cela est dû à une menace importante d’épidémie de jaunisse sur les cultures cette année. Les betteraviers vont être autorisés à réaliser jusqu’à cinq passages (contre deux jusqu’ici) du phytosanitaire Movento servant à lutter contre les pucerons.

La ministre s’est ensuite rendue à Richebourg pour une prise de parole et un temps d’échange avec les élus du département sur les enjeux agricoles. Puis elle a visité la Ferme Auberge du Pré Molaine à Ablain-Saint-Nazaire avec une classe de CM1 du groupe scolaire de la commune.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Face à Agnès Pannier-Runacher, en visite dans le Béthunois, les agriculteurs réclament des réhomologations de produits phytosanitaires