En ce moment : I Don't Wanna Wait - DAVID GUETTA & ONE REPUBLIC Ecouter la radio

Franck Haise : « Se donner les moyens de vivre d’autres moments en Coupe d’Europe »

RC Lens.

Le RC Lens reçoit Fribourg ce jeudi en barrage aller de la phase à élimination directe de la Ligue Europa (21h, à suivre en direct sur Lensois.com et diffusé en intégralité sur W9/Canal+ Foot). Une confrontation qui s’annonce très équilibrée face à l’actuel 7e de Bundesliga. Un rendez-vous bien préparé du côté du Racing, où […]

Franck Haise : « Se donner les moyens de vivre d’autres moments en Coupe d’Europe »

Le RC Lens reçoit Fribourg ce jeudi en barrage aller de la phase à élimination directe de la Ligue Europa (21h, à suivre en direct sur Lensois.com et diffusé en intégralité sur W9/Canal+ Foot). Une confrontation qui s’annonce très équilibrée face à l’actuel 7e de Bundesliga. Un rendez-vous bien préparé du côté du Racing, où l’on évite de prêter une grande attention aux 3 défaites que viennent de subir les joueurs de la Forêt noire. Le point avec Franck Haise.

Lensois.com : Franck Haise, comment appréhendez-vous ce match face à Fribourg ?
On a pris 8 points en Ligue des Champions qui nous ont permis d’être ici. On avait l’ambition de poursuivre dans la plus grosse mais on est très fiers d’être là. Même si elle vient de perdre quelques matches, Fribourg est une équipe stable, forte sur le plan athlétique, très expérimentée. L’an passé, elle avait posé énormément de problèmes à Nantes (victoires 2-0 pour Fribourg en Allemagne, puis 4-0 sur le terrain de Nantes en 3e et 4e journée des poules). Elle a un modèle stable avec un coach présent depuis très longtemps (Christian Streich, sur le banc depuis 2011). On est heureux d’être là mais sur ces 2 matches, on veut se donner les moyens de vivre d’autres moments en Coupe d’Europe.

Compte-tenu du fait que vous avez pris 8 points en Ligue des Champions, le même total que certains qualifiés, vous sentez-vous dans la peau du favori ?
On ambitionne, comme fribourg, de passer au tour suivant. Dire qu’on est favoris, je n’irais pas jusque-là. On est assez stables mais ils ont aussi cette stabilité, des expériences européennes plus récentes.

« On a regardé tous les systèmes sur lesquels ils évoluent depuis 3 ans »

Quel regard portez-vous sur leurs 3 défaites consécutives ?
On a étudié les 3 matches, mais aussi d’autres rencontres en amont, et notamment ceux de coupe d’Europe. On a pris sur la globalité de la saison. On a regardé tous les systèmes sur lesquels ils évoluent depuis 3 ans pour essayer de comprendre s’il y avait des choses logiques sur des modifications, sachant qu’ils peuvent avoir des sorties différentes dans le même match. Je n’ai rien retenu de particulier sur ces 3 défaites. De notre côté, on a enchaîné aussi 3 déconvenues contre Nice, Monaco même s’il s’agissait d’une élimination aux tirs au but et face au PSG. Je ne tire aucune conclusion de ça. C’est plus la structure globale de l’équipe qui nous intéressait dans l’analyse.

En Ligue des Champions vous aviez l’habitude de miser sur l’expérience de Nampalys Mendy, associé à Salis Abdul Samed. Pensez-vous reprendre le fil ou au contraire vous appuyer sur la jeune paire du moment composée de Neil El Aynaoui et Andy Diouf ?
Vous savez que je ne répondrais pas ! (sourire). Il y a 3 options pour le cœur du jeu. Celle du vécu, de l’expérience, celle de la forme actuelle et celle qui mixe la jeunesse et l’expérience. J’ai des choix à faire et je préfère qu’ils soient plus compliqués qu’à une certaine période. J’ai une grosse vingtaine de joueurs qui est homogène. Ils travaillent bien et montrent un bon comportement. Je préfère avoir ces difficultés que de me dire que les choses sont très claires. J’ai plaisir à avoir des difficultés à faire des choix.

Avec notre partenaire le département du Pas-de-Calais.

Retrouvez toute l'actualité du RC Lens sur lensois.com

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Franck Haise : « Se donner les moyens de vivre d’autres moments en Coupe d’Europe »