En ce moment : Madrid City - ANA MENA Ecouter la radio

Le procureur met en place un groupe local de traitement de la délinquance à Courrières après la fusillade de jeudi dernier

Lens - Liévin - Hénin. Des mesures vont être prises pour rassurer la population de Courrières après les coups de feu tirés en plein centre-ville, jeudi 11 mai.

Le procureur met en place  un groupe local de traitement de la délinquance à Courrières après la fusillade de jeudi dernier
Géraud Lefebvre

Une réunion était organisée ce mardi en fin de matinée à Courrières après la fusillade qui a éclaté dans le centre-ville jeudi dernier. Un homme a été blessé par balle au niveau de la jambe. Face à la gravité des faits, le préfet du Pas-de-Calais, le directeur départemental de la sécurité nationale, le procureur de la République et le maire de Courrières ont décidé de se réunir pour faire le point sur la situation. L’objectif est d’assurer la sécurité et la tranquillité publique.

Renforts de patrouille

La police nationale veut rassurer la population en étant plus visible, notamment dans le centre-ville. Par crainte de représailles, les renforts d’effectifs sont attendus pour occuper le terrain sur les différents axes de la commune. 

Mise en place du GLTD

Le procureur de la République de Béthune Thierry Dran confirme qu’il aura recours au GLT (le groupe local de traitement de la délinquance) qui permet de « cibler une action sur un territoire précis en coordonnant et en associant tous les partenaires. La réunion peut cibler un quartier ou des individus qui causent un type de délinquance et au sein de la structure on peut partager des informations nominatives et individuelles. C’est un dispositif à part. On est dans de la médecine chirurgicale. » Les réunions vont permettre d’associer notamment les services sociaux de la ville pour apporter des résultats rapides.

Appel à l’aide entendu

Christophe Pilch, le maire de Courrières a lancé un appel à l’aide au préfet qui a été entendu « la commune de Courrières a investi pour la prévention de la délinquance mais pour les faits survenus jeudi dernier elle est impuissante. Les services de l’Etat mobilisés à Courrières doivent permettre qu’un événement exceptionnel comme celui-ci ne se reproduise pas. » Il espère des résultats rapides pour rassurer tout le monde.

Dans cette affaire, un homme et une femme ont été incarcérés, samedi, et mis en examen pour tentative d’assassinat et complicité de tentative d’assassinat. L’enquête judiciaire se poursuit pour retrouver d'autres individus qui auraient pris part aux faits.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Le procureur met en place un groupe local de traitement de la délinquance à Courrières après la fusillade de jeudi dernier