En ce moment : Call on me - VIANNEY & ED SHEERAN Ecouter la radio

Carburant: « On a pas vu ça depuis les gilets jaunes »

ça se passe près de chez vous. La rupture de carburant prend de l'ampleur dans les stations de l'Artois. Un évènement qui perturbe des raffineries, jusqu'au réservoir.

Carburant: « On a pas vu ça depuis les gilets jaunes »
Certaines stations restent malgré tout ouvertes sur le territoire. - Shutterstock

La rupture du stock d’essence chez Total affecte désormais les autres stations. Leclerc, Intermarché ou encore Auchan commencent à manquer d’essence dans le secteur, comme à Harnes ou Dainville et le problème remonte jusqu’au dépôts pétroliers.

En cause, de nombreux facteurs : les ristournes faites par la compagnie et par le gouvernement ont fait de Total Energies le fournisseur le moins cher de France. Conséquence de cette réaction en chaîne et des grèves dans les raffineries, l’approvisionnement est difficile et les stations sont bondées. Manu Tetelin, garagiste à Savy-Berlette n’a pas donné accès à ses pompes depuis mardi dernier, « on n’a plus rien depuis mardi, l’info que l’on nous a donné était que cela durerait jusqu’au 3 octobre, mais on est le 3 octobre et ça ne se décoince toujours pas. »

Des approvisionnements retardés puis annulés

Tant que les grèves dans les raffineries n’aboutiront pas, les stations auront du mal à être approvisionnées et la panique s’empare des automobilistes. « On est sollicités toutes les deux minutes, tu décroches et tu t’excuses. Il y a un effet tampon, tout le monde s’arrête pensant trouver l’Eldorado, l’ultime goutte de carburant mais non, certains arrivent juste avant la panne, ils n’ont plus de solution », poursuit le pompiste.

Attendant les livraisons des dépôts pétroliers, notamment celui de Dunkerque, Manu Tetelin n’a aucune visibilité sur les livraisons même quand celles-ci lui sont promises, « on devait avoir un camion vendredi, après on nous l’a annoncé pour ce lundi, et on nous a rappelé une troisième fois pour dire que le camion ne viendrait pas. »

Si l’on ne parle pas encore de pénurie, cet épisode reste impressionnant. « On a eu un gros manque quand il y a eu les gilets jaunes, ça a duré 2-3 jours, mais là on n’a jamais vu ça », conclut le quinquagénaire.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Carburant: « On a pas vu ça depuis les gilets jaunes »