En ce moment : Such a shame - TALK TALK Ecouter la radio

Les pompiers du Pas-de-Calais en grève : « sans embauches, on ne peut plus assurer des secours de qualité »

Ça se passe près de chez vous. Surchargés et plus assez nombreux à cause d’une crise du volontariat… Les pompiers du Pas-de-Calais ont entamé une grève symbolique pour réclamer un renforcement des effectifs dans le Pas-de-Calais. Les syndicats rencontrent le préfet ce lundi après-midi.

Les pompiers du Pas-de-Calais en grève : « sans embauches, on ne peut plus assurer des secours de qualité »
Photo d'illustration - Shutterstock

Ils enchainent les interventions, mais sont de moins en moins nombreux pour assurer leurs missions de secours à la population. La colère monte chez les pompiers professionnels, en grève symbolique depuis le 1er avril, dans le Pas-de-Calais. Ces derniers dénoncent le manque d’effectif dans les casernes du département. En cause :le nombre de pompiers volontaires qui ne cesse de baisser.« Les équipes ont du mal à tourner, notamment à cause du désengagement des pompiers volontaires. Ces derniers sont de moins en moins présents, surtout depuis l’après covid », selon Gabriel Delhomez, président du syndicat Autonomes SPP PATS 62.

Des délais allongés, des vies en danger

Seule solution pour palier leur absence : recruter plus de professionnels, en particulier dans les zones rurales. Dans l’immédiat, « il manquerait 60 pompiers professionnels, et 280 embauches seraient nécessaires à moyen terme », explique le pompier. Des discussions sont déjà en cours avec le Département, lequel assure ne pas avoir les moyens de pallier les carences.

« Il faut que chacun ait conscience que quand vous composez le 18, vous n’avez pas la garantie qu’on décroche l’appel immédiatement, tout simplement parce que c’est saturé », indique Gabriel Delhomez, très agacé, avant de poursuivre : « ensuite, vous n’êtes pas certain que les secours envoyés viennent de votre secteur si votre ville est carencée ». Conséquence directe : les délais d'intervention sont rallongés. Un manque de réactivité qui peut être fatal. Le représentant syndical l’affirme : « ce n’est pas tolérable, il faut absolument mettre les moyens. Sans embauches on ne peut plus assurer des secours de qualité ».

Des pompiers usés

Sans l’engagement des pompiers volontaires, notamment en zone rurale, et sans embauches de professionnels, la tension s’accentue dans les casernes, au point de générer une véritable usure dans les équipes. Le nombre d’interventions augmente tous les ans, mais les effectifs fondent comme neige au soleil. « C’est usant, c’est stressant. On n’arrive plus à suivre la cadence. Il faut faire des choix importants pour que l’on puisse faire notre job correctement », alerte Gabriel Delhomez.

Voilà, en somme ce que diront les représentants syndicaux des pompiers professionnels au préfet du Pas-de-Calais, cet après-midi. Une rencontre est prévue à 16h. S’ils ne sont pas entendus, de nouvelles actions coups de poing pourraient être organisées dans les prochaines semaines.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Les pompiers du Pas-de-Calais en grève : « sans embauches, on ne peut plus assurer des secours de qualité »