En ce moment : Murder On The Dancefloor - SOPHIE ELLIS BEXTOR Ecouter la radio

Trois adolescents jugés par la cour d’appel ce mardi pour avoir massacré une trentaine d’animaux à Leforest

Faits divers. Ce mardi, trois adolescents vont être jugés par la cour d'appel de Douai pour avoir massacré une trentaine d'animaux à Leforest.

Trois adolescents jugés par la cour d’appel ce mardi pour avoir massacré une trentaine d’animaux à Leforest
Shutterstock

C’est une affaire qui a fait du bruit dans l’Artois ! Entre le 17 et le 24 février 2021, plus d’une trentaine d’animaux ont été retrouvés sans vie dans le pré privé d’un retraité âgé de 88 ans à Leforest, près d’Hénin-Beaumont. Des poules, des coqs, des chèvres, des oies, des ânes ou encore des poneys ont été massacrés. « Ce fut de véritables scènes d’horreur que le propriétaire du pré a découvert chaque matin en voyant de nouveaux animaux morts dans son pré. Les malfaiteurs sont revenus cinq fois, la nuit, après avoir découpé les grillages. Ses poules ont été égorgées, son bouc avait un couteau planté dans la bouche et les cornes brisées. Son âne a été retrouvé seul, allongé sur le flanc avec la gueule cassée et sa longe accrochée aux pattes. Une quinzaine d’oies, poules, coqs et chevreaux étaient morts, alignés. Son poney qui était dans le pré depuis plus d’une vingtaine d’années a lui aussi été retrouvé sans vie, sauvagement égorgé. Le retraité a porté plainte pour sévices graves et actes de cruauté le 24 février », rapporte l’association Stéphane Lamart qui défend les droits des animaux.

Trois adolescents déjà condamnés en première instance à Béthune

Une enquête a été ouverte. Les auteurs des faits ont été retrouvés grâce au père d’un des tortionnaires. Il a constaté que le comportement de son fils était devenu suspect. Ce dernier a alors avoué les faits et révélé l’identité de ses complices. Les trois adolescents , âgés de 15 ans, ont donc été interpellés dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 mars 2021 et ont reconnu les faits. Une audience de première instance s’est déroulée le 6 octobre 2022 au tribunal pour enfant de Béthune. Le premier et le deuxième prévenu ont été condamnés à 18 mois d'emprisonnement dont 12 mois assortis d'un sursis probatoire pendant 2 ans avec obligation de travail et de soins. Le troisième a été relaxé. Concernant les intérêts civils, ils ont été condamnés à régler à l’association Stéphane Lamart 500 euros au titre des dommages et intérêts et 750 euros au titre des frais judiciaires.

L’association Stéphane Lamart a fait appel sur les intérêts civils car « il faut taper plus fort sur le porte-monnaie afin d’éviter les récidives », précise l’avocate qui sera présente lors de l’audience sur les intérêts des civils qui se déroulera ce mardi 10 octobre 2023 à 14h devant la chambre spéciale des mineurs à la cour d’appel de Douai.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
2 commentaires
Les commentaires sur Horizon Actu
Les commentaires sur Horizon Actu
Manu 09/10/2023 - 21h52
Signaler ce commentaire

Jugement pas assez sévère, ils devraient payer une amende au moins à 5 chiffres, et aller en taule beaucoup plus longtemps que ça...

Les commentaires sur Horizon Actu
Josephine 10/10/2023 - 13h09
Signaler ce commentaire

Tout à fait d accord avec Manu! la justice encore une fois montre son incompétence

En direct
Trois adolescents jugés par la cour d’appel ce mardi pour avoir massacré une trentaine d’animaux à Leforest