En ce moment : Ai no corrida - QUINCY JONES Ecouter la radio

Dans l'Arrageois, « il y a trop de candidats du centre », selon Jacqueline Maquet, députée sortante Renaissance

Ça se passe près de chez vous. Jusqu’à vendredi, HorizonActu donne la parole aux représentants locaux des principales forces politiques qui s’affrontent à quelques jours des législatives. Zoom ce jeudi sur Renaissance, le parti présidentiel.

Dans l'Arrageois, « il y a trop de candidats du centre », selon Jacqueline Maquet, députée sortante Renaissance
Jacqueline Maquet - Géraud Lefebvre

HorizonActu donne la parole cette semaine aux principales forces politiques en lice à quelques jours du premier tour des élections législatives qui se déroulera le dimanche 30 juin !  Après le RN, Nouveau Front Populaire, et Les Républicains, place désormais au parti présidentiel : Ensemble. Jacqueline Maquet (Renaissance), députée de la 2e circonscription du Pas-de-Calais depuis 2007, ne se représente pas.

Trop de candidats du centre

Jacqueline Maquet laisse sa place et soutient la ministre déléguée à l’agriculture et à l’alimentation Agnès Pannier Runacher à Arras. Selon elle, gagner la circonscription sera difficile en raison de la multiplication des candidats du centre. « Le Rassemblement National gagne du terrain d’élection en élection, il n’a jamais été aussi prêt des portes du pouvoir. Je crois aussi que le Nouveau Front Populaire est une bonne idée. La gauche a raison de se rassembler, sauf avec LFI qui leur fait, je pense, du tort. Et puis, il y a quatre candidats sur l’îlot central, c’est trop. J’avais le soutien du Président de la République et du Premier ministre mais au regard de tous ces éléments, je me suis dit qu’il fallait se retirer. J’aurai préféré qu’on envoie un seul candidat au combat pour lutter contre le RN. J’y serai allée par devoir si je pensais que collectivement on avait une chance de renverser la vapeur. »

Elle avait averti Emmanuel Macron de la montée du RN

Pendant l’entretien, Jacqueline Maquet nous a révélé qu’elle avait contacté Emmanuel Macron sur la montée du RN dans le Pas-de-Calais. Elle lui a même adressé un rapport détaillé avec des cartes qui retracent la percée de l’extrême droite élection par élection. « C’est un tsunami qui s’annonce. Voyez aussi que tout ce qu’ils ont promis est en train de disparaître. Regardez avec la réforme des retraites. On n’a pas tous réussi c’est vrai, mais on avait réussi la baisse du chômage. »

Retrouvez les interviews des représentants du Nouveau Front Populaire et du Rassemblement National sur HorizonActu. Ce vendredi, la parole sera donnée aux Républicains.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Dans l'Arrageois, « il y a trop de candidats du centre », selon Jacqueline Maquet, députée sortante Renaissance