En ce moment : Madrid City - ANA MENA Ecouter la radio

Chocolat de Pâques : malgré la crise, les Béthunois restent gourmands

Béthune - Bruay. Ce dimanche 31 mars, les cloches de Pâques déposeront des chocolats pour les petits et les grands. Dans l’agglomération de Béthune-Bruay, malgré l'inflation, les enseignes de chocolateries font le plein.

Chocolat de Pâques : malgré la crise, les Béthunois restent gourmands
Emmanuel Bouin

Pâques est une fête religieuse, mais cette période est également synonyme de gourmandise. En effet, ce week-end, nous allons déguster des œufs, des lapins, des cloches et autres sujets en chocolat. C'est aussi l'occasion pour les petits et les grands enfants de partir à la chasse aux œufs. Pour les vendeurs de chocolat, c’est un rendez-vous commercial incontournable. « Pour nous, c'est la deuxième période la plus importante après Noël », explique Florence, la gérante de la boutique Léonidas à Béthune. « Malgré l'augmentation du prix du cacao, les prix n'ont pas trop augmenté. Il y a eu une légère augmentation. »

pa?ques

Une fête familiale

« Pâques est une fête familiale, ce week-end les gens vont se retrouver et partager du chocolat », constate Arthur, vendeur chez De Neuville à Bruay-la-Buissière. « Acheter du chocolat à Pâques est une tradition qui ne va pas se perdre. Les prix sont en majorité stables depuis un an. Les gens en achètent peut-être un peu moins, mais ils se font plaisir. » Selon le syndicat du chocolat, les Français consomment en moyenne 7,3 kg de chocolat chaque année. Ils dépensent en moyenne 19,31 euros pour les achats de chocolat à Pâques.

 

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Chocolat de Pâques : malgré la crise, les Béthunois restent gourmands