En ce moment : Take on Me - A HA Ecouter la radio

Un procès en appel va s'ouvrir pour le père d’Emilie, suspecté d’avoir tenté de tuer sa fille à Mazingarbe en 2020

Faits divers. Reconnu coupable de tentative d'assassinat sur sa fille de 9 ans, l'homme avait fait appel. Un procès en appel va se tenir bientôt

Un procès en appel va s'ouvrir pour le père d’Emilie, suspecté d’avoir tenté de tuer sa fille à Mazingarbe en 2020
DR

Un nouveau procès va se tenir en mai à la Cour d’appel de Douai. Jean-Philippe Caux, reconnu coupable de tentative d’assassinat sur sa fille à Mazingarde en 2020, avait fait appel de sa condamnation dans la semaine qui suivait. Les différentes parties ont rendez-vous à Douai du 21 au 24 mai prochain.

Les faits

L’homme originaire de Bully-les-Mines avait été condamné à 30 ans de réclusion criminelle dont 20 ans de prison ferme ainsi qu’à verser des dommages et intérêts mais aussi une interdiction d’exercice parental sur sa fille. Un jugement qu’avait décidé de contester l’homme de 45 ans en octobre 2022. Le 19 janvier 2020, un drame s’était noué sur une route menant à Mazingarbe. Le quadragénaire a délibérément disposé des bidons d’essence à l’avant de sa voiture, allumer le feu dans le véhicule avant de projet ce dernier contre un pylône électrique à Mazingarbe. Dans la voiture se trouvait sa fille, Emilie, alors âgée de 9 ans. Elle était restée à l’intérieur du véhicule. Pas son père. Émilie, très gravement brûlée, avait été sortie de la voiture par un témoin de la scène. L’adolescente reste lourdement handicapée aujourd’hui.

Un procès en appel du 21 au 24 mai à Douai

Un nouveau procès va donc s’ouvrir en mai prochain. Une nouvelle étape qui s’annonce éprouvante pour Emilie, sa maman Stéphanie Stievenard et son frère Kentin. « Il a été fidèle à lui-même. De marbre, nous indiquait Stéphanie à l’issue du procès au sujet de Jean-Philippe Caux. Sa mère pleure à l’annonce du verdict et lui aucune réaction. Jean-Philippe quoi. »  Kentin lui attendait des réponses « mais je savais qu’il n’allait pas assumer ses actes. On va surmonter ça. » L’avocat de la famille Marie-Hélène Casanova Servas se doutait à cet instant de la posture adoptée par le quadragénaire. « La famille n’a pas eu toutes les réponses qu’elle attendait car l’accusé a fourni des explications farfelues, c’est la Cour qui a apporté des explications. La famille savait bien qu’il y avait peu de chance pour que Monsieur avoue, il s’était retranché derrière sa position. »

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
3 commentaires
Les commentaires sur Horizon Actu
Les commentaires sur Horizon Actu
Marie Paule 12/03/2024 - 20h15
Signaler ce commentaire

Il faut le punir c'est honteux de avoir faire ça

Les commentaires sur Horizon Actu
13/03/2024 - 13h16
Signaler ce commentaire

Qu il soit puni de ces actes 30 ans de ce que sa fille a subit d horribles souffrances et opérations et handicapés a vie de ces souvenirs que justice soit faites il mérite la perpétuité

Les commentaires sur Horizon Actu
18/03/2024 - 00h03
Signaler ce commentaire

Qu'il crève !!!!
Signé : la maman d'Émilie

En direct
Un procès en appel va s'ouvrir pour le père d’Emilie, suspecté d’avoir tenté de tuer sa fille à Mazingarbe en 2020