En ce moment : Stumblin' In - CYRIL Ecouter la radio

Réforme des retraites : que retenir de l’interview d’Emmanuel Macron ?

France - Monde. Climat social tendu, justification de la réforme des retraites, quid de l'avenir d'Elisabeth Borne... retour sur les annonces d'Emmanuel Macron ce mercredi ?

Réforme des retraites : que retenir de l’interview d’Emmanuel Macron ?
Shutterstock

Sa prise de parole était attendue. Emmanuel Macron s’est exprimé depuis l’Elysée dans les JT de 13 h de TF1 et France 2 dans un climat social très tendu. Il s’agit de sa première intervention depuis le passage du 49.3 à l’Assemblée nationale. Alors que les vagues de protestation contre la réforme des retraites se multiplient, le président a estimé que «la foule» n'avait pas de «légitimité» face «au peuple qui s'exprime à travers ses élus.»

Quelles annonces ?

Emmanuel Macron a confirmé qu’il fallait attendre que le Conseil constitutionnel se prononce avant une quelconque promulgation. Il souhaite que «la réforme des retraites entre en vigueur d’ici la fin de l’année.» Le Président ajoute que cette réforme «ne fait pas plaisir mais qu’elle est nécessaire pour le pays». Pour justifier ce texte, le chef de l'Etat s'est appuyé sur des chiffres. «Quand je suis rentré dans la vie active. Il y avait 10 millions de retraités, il y en a aujourd'hui 17 millions. Dans les années 2030, il y en aura 20 millions. Entre les sondages et le court terme et l'intérêt général du pays, je choisis l'intérêt général du pays. Et s'il faut derrière endosser l'impopularité, je l'endosserai». 

Emmanuel Macron évoque un autre sujet : l’usure professionnelle et les fins de carrière. «On doit aller beaucoup plus loin. Il y a aussi la progression de la carrière. Le travail paie pas assez, nous dit-on. On a augmenté le Smic de 9.5 % ces 18 derniers mois. Mais il faut entendre ce que disent nos compatriotes. Je souhaite qu’on engage avec les partenaires sociaux que dans toutes les branches qui paient sous le Smic légal on remonte les salaires. »

Sur les blocages et le climat social tendu

Concernant les blocages et le climat social tendu, Emmanuel Macron a annoncé qu’il ne tolérera aucun débordement. «On fera en sorte qu'une vie la plus normale possible puisse reprendre face à ceux qui bloquent à quelques-uns l'activité. Et après, c'est aussi à nous, à moi l'exécutif, d'essayer d'entendre la colère légitime qui n'est pas la violence encore une fois, mais qui s'est exprimée au moment de ces contestations.»

Sur Elisabeth Borne


Elisabeth Borne « a ma confiance » pour continuer à gouverner, a annoncé Emmanuel Macron. «Elisabeth Borne a souhaité engager la responsabilité de son gouvernement. C'est ça ce qu'on appelle le 49.3, le fameux article. C'est la 100? fois qu'on le fait dans notre République. C'est un geste très solennel. Elle a pris ses responsabilités avec son gouvernement (…) Lundi, il a été montré qu'il n'y avait pas de majorité alternative.» Le président lui a demandé d'élargir cette majorité autant qu'elle le pourra. 

Quelle mobilisation ce jeudi ?

Entre 40 et 50 % de grévistes sont annoncés dans les écoles primaires ce jeudi. Les syndicats s'attendent à une nouvelle mobilisation d'ampleur ce jeudi. Des manifestations sont organisées dans l’Artois. Des rassemblements à 9h30 Place Foch à Arras, à 9h devant la gare à Béthune, à 9h30 Place d’Armes à Calais et des blocages de rond-point dès 8h à l’entrée de Bapaume. On attend entre 600 000et 800 000 manifestants à travers tout le pays, entre 40 000 et 70 000 rien qu'à Paris.

Pour assurer la sécurité, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce le déploiement de 12 000 policiers et gendarmes, dont 5 000 dans la capitale. 

 

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaires
Les commentaires sur Horizon Actu
Les commentaires sur Horizon Actu
Jojo 62 22/03/2023 - 18h48
Signaler ce commentaire

Ah oui, nous allons devoir travailler plus longtemps, mais lui après le reste de son mandat, sa retraite sera de combien? Sans compter tous les avantages, gardes du corps, voiture etc... Où sont passés les 150 milliards d'euros prévus pour les retraites lors du mandat de Mr Jospin? Et la vignette apposée sur les voitures pendant toutes ces années, cela devait servir à payer les retraites. Au lieu d'aller donner de l'argent à l'étranger, qu'il pense d'abord à ses concitoyens. Et de où sort il tout cet argent par millions??? Pas étonnant que notre dette soit aussi colossale!

En direct
Réforme des retraites : que retenir de l’interview d’Emmanuel Macron ?