En ce moment : Like a prayer - MADONNA Ecouter la radio

Agression au couteau : l’IGPN saisie après l’intervention de la police à Bénifontaine

Ça se passe près de chez vous. Atteint de schizophrénie, mais pas suivi, un homme âgé d'une trentaine d'années aurait menacé de mort sa mère puis refusé d'être pris en charge par les secours. La police a tiré sur l'individu.

Agression au couteau : l’IGPN saisie après l’intervention de la police à Bénifontaine
Shutterstock

La police a ouvert le feu ce mercredi rue Calmette à Bénifontaine. Vers 17h, un homme, âgé d'une trentaine d'années, atteint de schizophrénie, aurait menacé de mort sa mère, comme nous vous le révélions sur HorizonActu. Les secours se sont d'abord rendus sur place. Le trentenaire a refusé d'être pris en charge et la situation a dégénéré. Les services de police sont intervenus en soutien des ambulanciers venus prendre en charge l’intéressé. Ce dernier « s’était retranché dans sa chambre », communique le parquet de Béthune. « Les premiers éléments de l'enquête confirment qu'il en est sorti armé d'un couteau, agressant les policiers, son propre père et l'un des ambulanciers.» Au total, trois personnes ont été blessées.

La police a tiré

Le parquet confirme ce jeudi que les forces de l'ordre on fait usage de leur arme pour neutraliser l'individu. « L'un des fonctionnaires de police a fait usage de son arme à deux reprises, blessant l'homme à l'épaule. Aucun pronostic vital n'est engagé.» Selon nos sources, l'homme atteint de schizophrénie, a été blessé par balle au niveau de l'épaule. « L'enquête de flagrance a été confiée d'une part au Service Local de Police Judiciaire concernant les violences avec arme sur dépositaire de l'autorité publique et sur ascendant, d'autre part à l'Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) pour déterminer le contexte précis de l'usage de son arme par le fonctionnaire de police ». Il s’agit d’une procédure automatique dans ce genre d’affaire.

Les témoins ont été entendus

« A ce stade, les constatations ont été réalisées sur les lieux et les témoins ont été entendus. Les principaux protagonistes n'ont pu être entendus, priorité étant donnée aux soins. Les investigations se poursuivent sous le contrôle du procureur de la République pour préciser le déroulement des faits et leur qualification juridique », peut-on lire dans le communiqué de presse envoyé ce jeudi par le parquet de Béthune. 

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Agression au couteau : l’IGPN saisie après l’intervention de la police à Bénifontaine