En ce moment : I Don't Wanna Wait - DAVID GUETTA & ONE REPUBLIC Ecouter la radio

Andy Diouf : «Je n’ai pas douté, j’ai confiance en moi»

RC Lens.

De retour en forme. Mise sur le banc après quelques performances contrastées, la recrue lensoise a rongé son frein et remis ses idées en ordre avant de faire un retour intéressant, en match, ces dernières semaines. En l’absence de Mendy et Abdul Samed au milieu, partis pour la CAN, l’ancien joueur de Bâle a pris […]

Andy Diouf : «Je n’ai pas douté, j’ai confiance en moi»

De retour en forme. Mise sur le banc après quelques performances contrastées, la recrue lensoise a rongé son frein et remis ses idées en ordre avant de faire un retour intéressant, en match, ces dernières semaines. En l’absence de Mendy et Abdul Samed au milieu, partis pour la CAN, l’ancien joueur de Bâle a pris ses responsabilités. Contre Monaco, il s’est montré. Puis contre Paris, il est monté en puissance. 

Lensois.com : Andy Diouf, racontez-nous cette période automnale où on vous a un peu moins vu ?
Il y a une phase où j’ai eu un peu moins de temps de jeu. Ça m’a permis de digérer ma première partie de saison et bien travailler à l’entraînement. J’ai retrouvé le plaisir de jouer. Je suis prêt pour attaquer cette deuxième partie de saison. Ça se voit sur le terrain, j’avais à cœur de bien reprendre. On est tous des compétiteurs, j’essaye de bien travailler. C’est un nouveau championnat qui commence. Peut-être que j’ai mis du temps, mais il en faut pour prendre des repères. Je n’ai pas douté, j’ai confiance en moi. Je sais que c’est le bon projet.

andy diouf lens torino

Il y a eu votre transfert, la comparaison avec Seko Fofana, ça a joué sur vos performances ?
Peut-être que j’ai voulu trop en faire. Mais je n’ai pas la pression de remplacer Seko. Oui, on a des similitudes dans le jeu, mais c’était le capitaine, un joueur expérimenté. Nos profils se ressemblent, mais on reste différent. Je n’ai pas de pression par rapport à ça.

« J’ai été déçu de moi-même»

Quel a été le discours du coach depuis votre arrivée ?
Son discours a toujours été régulier. Même quand je jouais moins. Quand ça allait moins bien, il me disait de ne pas douter. J’avais son retour, il m’expliquait ce qui marchait moins bien et on s’appuyait sur de la vidéo. Il a aussi insisté sur le fait de mieux lire les situations, la prise d’informations, le fait de mettre plus d’impact en défense. De le savoir avec moi, ça rajoute de la confiance. A un moment, j’ai été déçu de moi-même. Mais par le passé, en Europe, j’ai prouvé ce que je valais. Et quand tu as déjà prouvé, ça apporte aussi de la confiance, je savais que j’allais repartir.

L’Europe justement, qu’est-ce que ça vous a apporté ?
Ça nous a tous fait progresser. C’est l’élite, on veut tous jouer cette compétition. Ça va vite, on s’y prépare mentalement, c’est une très belle expérience. Maintenant, on doit continuer de jouer ensemble, c’est notre force. On peut le faire pour atteindre l’Europe, c’est un objectif. Ça passera par le travail collectif et les efforts ensemble.

Retrouvez toute l'actualité du RC Lens sur lensois.com

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Andy Diouf : «Je n’ai pas douté, j’ai confiance en moi»