En ce moment : It's Not Right But It's Okay - MR BELT & WEZOL Ecouter la radio

Que retenir du Tour de France de l’Ecologie qui a fait étape à Arras ce jeudi ?

Arras - St Pol. Le ministre de la Transition Ecologique était présent à Arras ce jeudi.

Que retenir du Tour de France de l’Ecologie qui a fait étape à Arras ce jeudi ?
Géraud Lefebvre

Le Tour de France de l’Ecologie a fait étape à Arras ce jeudi soir. Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat : citoyens, membres d’associations, élus, entreprises… tous ont posé leurs questions au ministre de la Transition Ecologique. Pendant plus de deux heures, les questions ont fusé. « Il fallait oser débattre de tout », souligne Christophe Béchu. Ministre de la Transition Ecologique. « Pourquoi tendre vers la voiture électrique même si elle a des inconvénients ? Pourquoi installer des éoliennes ? Voici une idée de débat. Il faut aller sur le terrain pour convaincre. Nous devons tous ensemble changer nos façons de nous comporter. J’ai été interpellé sur des sujets qu’on ne voit pas forcément au ministère ! » 

Un temps d’échange

Ramassage des déchets, intensification de production des véhicules électriques, importance de l’eau… de multiples sujets ont été évoqués dans le cadre de cette réunion publique. Matéo, étudiant en deuxième année de classe préparatoire au lycée Gambetta à Arras, a pris la parole pour parler des transports. « J’ai interrogé le ministre sur la voiture électrique. Ce véhicule est mis en avant mais il présente à mon gout plusieurs faiblesses tant sur l’autonomie des batteries que sur le recyclage. On est incapable de recycler le lithium. Je trouve que l’hydrogène est l’énergie de l’avenir mais le ministre m’a expliqué qu’elle n’était pas prête à s’imposer ».

Les questions s’enchainent, le débat se déroule dans le calme. Louise Gommeaux, coordinatrice du World Clean Up Day dans le Pas-de-Calais, l’association qui promeut la journée mondiale du nettoyage de la planète, a également interpellé Christophe Béchu. « Je lui ai expliqué que notre objectif était d’avoir 5% de la population qui participe au World Clean Up Day. La Slovénie arrive à attirer 14% de sa population, contre 0,4% en France. J’ai aussi expliqué au ministre que si le gouvernement slovène arrivait à attirer autant, c’est parce qu'il a suivi le mouvement en communiquant et en donnant des moyens. Je l’ai invité à nous rejoindre. » Le ministre a alors indiqué qu'il retiendrait l’information mais qu’il ne sait pas encore s’il sera toujours en poste. « Vous savez, j'ai déjà dépassé la date d’obsolescence programmée », a-t-il répondu sur le ton de l’humour.

Le Tour de France de l’Ecologie va encore durer un an. Le gouvernement prévoit de se servir des « idées du terrain » pour améliorer le travail de la planification écologique.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Que retenir du Tour de France de l’Ecologie qui a fait étape à Arras ce jeudi ?