En ce moment : Respect - ALLIANCE ETHNIK Ecouter la radio

Incivilités du quotidien à Arras : de la pédagogie avant la fermeté

Arras - St Pol. Le maire d’Arras Frédéric Leturque mène une campagne de sensibilisation contre les gestes du quotidien qui dégradent la ville avant d’être plus ferme l’année prochaine.

Incivilités du quotidien à Arras : de la pédagogie avant la fermeté
Emmanuel Bouin

« Il y a énormément d’incivilités, des comportements qui glissent : le papier qu’on jette, le mégot de cigarette qu’on laisse sur le trottoir, la déjection canines que l’on ne ramasse pas.  Les poubelles qu’on sort et qu’on met sur le domaine public au lieu de les sortir au bon moment, au bon endroit » Frederic Leturque, le maire d’Arras veut lutter contre les incivilités du quotidien dans sa ville « c’est un surcout de fonctionnement qui pèsent dans le budget et pour les habitants » il ajoute un peu agacé « on pourrait économiser et ainsi renforcer les services que l’on apporte aux citoyen » .

Un maire plus ferme contre les incivilités du quotidien au printemps

Frédéric Leturque va d’abord prendre la température auprès des habitants lors des réunions de quartiers en octobre « mais il faut aussi que chacun fasse un effort. La réussite ne m’appartient pas » Il a décidé de changer d’attitude « c’est difficile pour moi, je suis généralement dans le compromis, dans la compréhension, dans le dialogue. Jusqu’au 21 avril jour du printemps ce sera 80% de pédagogie et 20% de répression après c’est l’inverse » Frederic Leturque ajoute « Les équipes qui travaillent à la ville sont très attachées à la propreté urbaine, elles sont désespérées. Parfois des agents effectuent un travail le matin, ils peuvent repasser le soir. Ce n’est pas normal »

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaires
Les commentaires sur Horizon Actu
Les commentaires sur Horizon Actu
Pépite 18/09/2023 - 12h46
Signaler ce commentaire

Les gens sont irrespectueux! Des caméras dans la ville seraient dissuasives!

En direct
Incivilités du quotidien à Arras : de la pédagogie avant la fermeté