En ce moment : Toi mon toit - ELLI MEIDÉROS Ecouter la radio

Zoom sur l’apport des pistons lensois après 30 journées de championnat

RC Lens.

C’est un poste que l’on voit émerger chaque fois un peu plus dans le championnat de Ligue 1. Le piston, ce joueur de couloir hybride qui doit se plier à des tâches bien plus diverses qu’un latéral ou un ailier, a le vent en poupe. Lens, Paris, Marseille, Troyes… Plusieurs écuries de l’élite française ont […]

Zoom sur l’apport des pistons lensois après 30 journées de championnat

C’est un poste que l’on voit émerger chaque fois un peu plus dans le championnat de Ligue 1. Le piston, ce joueur de couloir hybride qui doit se plier à des tâches bien plus diverses qu’un latéral ou un ailier, a le vent en poupe. Lens, Paris, Marseille, Troyes… Plusieurs écuries de l’élite française ont fait le choix d’une défense à 3 + 2 pistons. Devenu presque primordial dans l’animation des couloirs, ce poste de piston permet à des joueurs d’évoluer dans un autre registre. On a passé à la loupe les performances de chacun, dans les rangs lensois.

stats piston rc lens
Les statistiques des pistons lensois en Ligue 1 par Stats Perform / Opta.

Evidemment, il faut mettre en perspective le nombre de matches joués par chacun. Jimmy Cabot avait commencé pleine bourre avant de quitter les terrains très tôt dans la saison après une rupture des ligaments croisés. Florian Sotoca n’a évolué qu’à 3 reprises à ce poste cette saison. Mais les deux habitués du rôle, Frankowski (3 buts, 2 passes d en L1) et Machado (3 buts, 1 passe d en L1), détiennent un ratio élevé et équivalent avec ce qui se fait mieux chez les autres cadors du championnat.

A la loupe, le Polonais Przemyslaw Frankowski , tantôt à gauche et tantôt à droit, et celui qui centre le plus dans le jeu (4,5 de moyenne). C’est mieux que les deux Marseille Jonathan Clauss et Nuno Tavares qui culminent chacun à 3,4 de moyenne par matches.

Florian Sotoca en prise de repères

Repositionné dans le couloir, l’attaquant Florian Sotoca doit encore prendre ses marques. Récemment, Franck Haise avait détaillé son choix de le repositionner sur le côté. « Il a mis quelques minutes pour trouver la bonne carburation. Il a vraiment les qualités pour ça, mais il en a aussi pour jouer plus haut. En ce moment, j’estime que c’est bien pour l’équipe. Je lui ai juste dit la 2e semaine de la trêve, avant Rennes, que je le referai travailler à ce poste. J’ai juste pris le temps pour savoir comme il vit ça et Flo sait qu’il peut aussi être performant ici. Il sait qu’il aide l’équipe et pour lui comme moi, c’est le plus important. »

Jimmy Cabot au-dessus du lot

Présent à 11 reprises cette saison avec le Racing, et avant sa blessure, Jimmy Cabot affiche des statistiques solides. C’est tout simplement le meilleur piston lensois dans le jeu, faisant même mieux que le Lyonnais Nicolás Tagliafico ou le Parisien Achraf Hakimi dans plusieurs domaines. Un ratio de 0,7 grosse occasion créée par match, 3 dernières passes avant de déclencher un tir mais aussi 2,1 dribbles réussis par match (sur 4,4 tentés). L’ancien angevin fera en quelques sortes figure de nouvelle recrue, à son retour, pour amorcer la saison prochaine. Franck Haise a récemment précisé que le staff ne prendra aucun risque pour ne pas précipiter son retour.

Retrouvez toute l'actualité du RC Lens sur lensois.com

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Zoom sur l’apport des pistons lensois après 30 journées de championnat