En ce moment : Late Night Talking - HARRY STYLES Ecouter la radio

Haillicourt : des détenus entretiennent les terrils pour mieux se réinsérer

Béthune - Bruay. Pendant une semaine, 6 détenus de la maison d'arrêt de Béthune ont retroussé leurs manches pour lutter contre la prolifération des ligneux sur le terril d'Haillicourt.

Haillicourt : des détenus entretiennent les terrils pour mieux se réinsérer
Henri Dussy, responsable à la maison d‘arrêt de Béthune, et les 6 détenus qui ont travaillé pour embellir le terril. - ©Géraud Lefebvre

Equipés de fourches et vêtus d’un bleu de travail, de gros pulls et de bonnets, 6 détenus de la maison d’arrêt de Béthune ont supprimé les ligneux qui poussent sur les pentes du terril du Pays à Part à Haillicourt. Leur mission : préserver la biodiversité de ce lieu. Accompagnés d’un responsable de la maison d’arrêt et d’un garde nature salarié par Eden 62 (syndicat qui œuvre pour la protection et l’aménagement des sites naturels dans le Pas-de-Calais), les détenus ont œuvré toute cette semaine. Ils ont quitté la maison d’arrêt à 8h pour revenir en fin de journée vers 17h. «Ils sont montés en haut du terril même sous la flotte», souligne Henri Dussy, conseiller insertion et de probation à la maison d‘arrêt de Béthune. «C’est une belle valorisation. Ils cassent ce qu’ils ont réparé.»

«Retrouver certaines valeurs»

3 sessions par an sont organisées sur plusieurs chantiers. Les détenus qui participent à ces actions ont été condamnés à des peines allant de 3 mois à 2 ans. Sylvain (prénom d'emprunt, ndlr) est l’un d’entre eux. «Les conditions météo étaient défavorables mais on a joué le jeu ! C’est un beau projet de réinsertion. On entend beaucoup de choses autour du climat, c’est important de protéger la nature. Notre mission était de sauver la pelouse schisteuse cachée par la mauvaise herbe. On a fait le job !» Le quadragénaire n’a pas caché sa «fierté» et compte bien revenir avec ses enfants pour leur montrer le travail accompli. «Ce n’est pas parce que nous sommes incarcérés que nous n’avons pas le droit à tout ça.»


Les détenus ont repoussé les mauvaises herbes vers le bas du terril du Pays à Part à Haillicourt.

 

Réinsérer les détenus loin des murs de la prison

Pour Henri Dussy, cette opération participe à la réinsertion des détenus loin des murs et des grilles de la prison. Sur le terril, cette initiative lie la protection de l’environnement avec une approche sociale. «Je trouvais ça intéressant de joindre les deux aspects et de permettre aux détenus de leur donner la possibilité de retrouver certaines valeurs. Ce sont des gens qui ont commis des faits mais ils retrouveront leur place de citoyen dans la vie. Au moins, je me dis qu’ils auront leur nom dans le journal pour une action bénéfique.»

En une semaine, les détenus ont supprimé les mauvaises herbes sur une surface de 5 000 m². 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Haillicourt : des détenus entretiennent les terrils pour mieux se réinsérer