En ce moment : Eyes Closed - ED SHEERAN Ecouter la radio

Réforme des retraites : les jeunes, de plus en plus nombreux dans les cortèges

Ça se passe près de chez vous. Les jeunes se mobilisent toujours un peu plus contre la réforme des retraites

Réforme des retraites : les jeunes, de plus en plus nombreux dans les cortèges
- Shutterstock

C'est une tendance qui se confirme depuis ses derniers jours. Dans les cortèges, dans les manifestations et dans les divers rassemblements du pays, de plus en plus de lycéens et d'étudiants se mobilisent contre la réforme des retraites. Plusieurs actions sont menées par les différents syndicats qui les représentent. Notamment la FSE (Fédération syndicale étudiante) qui poursuit la lutte dans le cadre de ce 10e acte de mobilisations. Erwann Dussart raconte. « On reste très optimiste malgré la multiplication des journées de mobilisation parce qu’on veut se battre jusqu’au retrait de cette réforme. Et on ne faiblira pas. On remarque que depuis 2-3 semaines, les jeunes se mobilisent beaucoup plus. Le contexte peut expliquer les choses. Après l’échec de la motion de censure, certains se sont motivés à nous rejoindre. »

Des actions limitées

Mais du côté de Lille et de ses universités, les syndicats étudiants semblent limités dans leur champ d’action. Toujours selon Erwann Dussart, il faudra jongler avec les fermetures administratives des établissements les jours de grève. « On est parfois dans une impasse. On fait face à une répression administrative de la part du président de l’université qui s’amuse à fermer la fac dès qu’il y a une porte de bloquée. De fait, les cours passent en distanciel et les étudiants ne viennent pas sur le campus. De fait, on ne peut pas discuter avec ces étudiants, il y a donc peu de chance qu’ils se mobilisent. On pense régulièrement à mettre en place des barrages filtrants au lieu de bloquer totalement des accès. »

Il fait part de son inquiétude. « J’ai 21 ans, je suis à la fac, je me destine à une carrière longue et je vais sûrement faire un master. Je n’ai même pas encore cotisé. Alors partir à 64, 67 ans … il faut surtout toutes les annuités. On ne veut pas travailler jusqu’à la mort. Parfois, on se dit que cette retraite on ne la verra jamais. On ne se bat pas que pour nous, on le fait aussi pour nos parents, pour tous les travailleurs. »

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Réforme des retraites : les jeunes, de plus en plus nombreux dans les cortèges