En ce moment : Last Night - HENRI PFR Feat SADIE ROSE VAN Ecouter la radio

Les industriels priés d'éliminer la présence des substances chimiques dans les tampons et les cups menstruels

News. Le SCT est une infection bactérienne au staphylocoque doré

Les industriels priés d'éliminer la présence des substances chimiques dans les tampons et les cups menstruels
© Shutterstock.

Tampons ou coupes menstruelles : toutes les protections intimes internes présentent un risque rare mais grave de choc toxique. C’est pour cette raison que l’ANSE, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail, recommande aux industriels « d'éliminer ou de réduire au maximum la présence des substances chimiques » dans ces produits, même si aucune ne dépasse les seuils autorisés. Elle avait déjà fait cette recommandation en 2018.

Le syndrome de choc toxique, le SCT menstruel, et donc potentiellement à risque. Il s’agit d’une infection bactérienne au staphylocoque doré. Seules 1% à 4% des femmes sont porteuses de la souche impliquée dans ce syndrome. Une vingtaine de cas sont recensés chaque année en France et plus récemment, une jeune fille Belge de 17 ans en est morte à et une mère de famille de Loire-Atlantique a dû se faire amputer d’une jambe. Toutes 2 avaient contracté le SCT menstruel.

Détecté tôt, le syndrome de choc toxique se guérit par la prise d'antibiotiques, mais il peut aussi entraîner d'importantes atteintes digestives, musculaires, rénales, ou autres. Les premiers symptômes comme de la fièvre, une éruption cutanée et une baisse de la tension, pouvant ressembler à un état grippal, doivent absolument alerter. Le diagnostic est souvent difficile à établir.

L'agence « rappelle aux utilisatrices l'importance de respecter les règles d'hygiène liées à l'utilisation des protections » , notamment la durée de port maximale et le lavage des mains avant un changement de protection.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article
Les commentaires sur Horizon Actu
En direct
Les industriels priés d'éliminer la présence des substances chimiques dans les tampons et les cups menstruels